Dreams Of Shinobis



 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 EVENT 1, chapitre 2 : La marche du désespoir (partie 4) - Madara contre Shigeru et Temari

Aller en bas 
AuteurMessage
Pein
Meneur Officiel d'Akatuki - PNJ
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 24/05/2009

Feuille de personnage
Rang: Rang S
Affinité n°1:
Spécialité n°1:

MessageSujet: EVENT 1, chapitre 2 : La marche du désespoir (partie 4) - Madara contre Shigeru et Temari   Mer 11 Nov - 17:09

Citation :
L'arrivée massive de Konoha a jeté le trouble dans les rangs de l'Akatsuki. Très rapidement, les membres de l'Akatsuki se retrouvent séparés les uns des autres.

Combat Madara contre Shigeru et Temari.

Le plus rapide à poster commence. L'ordre est à respecter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uchiha Madara
Fondateur de l'Akatsuki
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10
Age : 29
Date d'inscription : 02/06/2009

Feuille de personnage
Rang: Rang S
Affinité n°1: Katon
Spécialité n°1: Dôjutsu

MessageSujet: Re: EVENT 1, chapitre 2 : La marche du désespoir (partie 4) - Madara contre Shigeru et Temari   Mer 11 Nov - 17:51

    Ainsi, ces rats de Konoha étaient venus porter assistance au village caché du sable… Quelle Ironie… Lui qui voulait exterminer ces moins que rien, voilà qu’ils se présentaient devant lui, portant assistance à ceux qu’ils avaient combattu dans le passé. Les alliances étaient pourtant éphémères, Madara en savait quelque chose. Durant tant d’années, il s’était battu aux côtés du plus grand Senju, le servant fidèlement, non sans rancœur. Puis petit à petit, il s’était fait buser, comme tous les membres de son clan, mis sur le banc pour la gloire de leurs adversaires de toujours, et même lui n’avait pas réussi à leur ouvrir les yeux. Mais cette fois c’était différent. Il allait prendre sa revanche sur ces ordures, à commencer par leur meneur, ce Ryo, lâche et arriviste. Il lui trancherai la tête avant de la montrer à ses subordonnés, lesquels périraient dans les flammes noires de son Amaterasu.

    Madara se lança donc, la rage au ventre et la haine au cœur vers cet homme, simple descendant de ceux qui l’avaient humilié. Il allait payer pour tous les autres de sa propre vie. Son œil fixait son ennemis, aux prises avec le Pein Tendoô alors qu’il avançait inexorablement vers lui, profitant du chaos qui régnait. C’est alors que deux insectes vinrent se poser devant lui. Parmi les deux Sunites, il reconnut immédiatement la jeune femme qui se tenait devant eux quelques minutes auparavant, digne héritière du trône de Kage et sœur du Jinchuriki à une queue mais également un autre homme devant lequel il stoppa net. Shigeru… Cet homme des services spéciaux de Suna qui l’avait traqué pendant trois années. Sa haine était maintenant à son paroxisme.

    « Ainsi, vous vous dressez devant moi ?! Pauvres imbéciles, vous ne savez rien de ce que vous allez endurer. Je ne vous laisserai pas partir vivants, c’est une promesse. Vous auriez du rester terrés dans votre entre. Je vais détruire ce qu’il reste de votre village, de votre fierté, vous mettre à genoux devant moi. Ensuite je trancherai la tête à vos dirigeants, avant de capturer ceux pour qui je suis venu. Vous n’avez aucune chance face à moi. »

    Madara continuait à avancer vers les deux Shinobis qui lui faisaient face. Bien sur, il avait perdu de sa puissance passée, mais ces deux vermines ne faisaient pas le poids contre lui, il le sentait au plus profond de ses entrailles. Sa haine envers eux allait les consumer. Lui le premier possesseur du Sharingan ultime, le grand Uchiha Madara. Il avait aidé au génocide de son propre clan, pourtant reconnu comme extrêmement puissant, il avait monté cette organisation, réuni et asservis ou simplement rallié à sa cause les plus dangereux criminels du monde shinobi. Qu’avait-il à craindre de ces insectes. Il les écraserait comme leurs prédécesseurs. L’immortel Uchiha allait montrer une fois de plus sa véritable puissance. Celle la même qui galvanisait ses ennemis dans le passé. Il avancerait malgré tous ceux qui se dresseraient devant lui, extirpant leurs entrailles et les mettant à la vue de tous. Ils allaient regretter de vivre.

    Après quelques instants, il s’arrêta net, observant ses adversaires de son Sharingan ultime. L’homme avait une quantité raisonnable de Chakra, lequel tourbillonnait dans ses méridiens, prêt à l’emploi. Le plus dangereux des deux. La jeune femme quand à elle était plus restreinte dans la quantité de fluide qu’elle possédait en elle, c’était certainement une kunoichi de rang supérieur, mais qu’importe… C’était une femme, et une femme ne pouvait être l’égal d’un homme. Peut être la laisserai-t-il en vie sous son contrôle, afin de prendre un peu de bon temps avec elle, pour lui montrer que les femmes n’avaient pas le droit d’accéder aux fonctions de ninja.

    Éclatant d’un rire sardonique à glacer le sang, Madara disparut d’un coup pour réapparaitre derrière le ninja des forces spéciales, essayant de lui asséner un coup de talon dans l’épaule droite. Il disparut ensuite pour réapparaitre à l’endroit d’où il avait précédemment disparut, composant à une vitesse vertigineuse que seul un utilisateur expérimenté du sharingan pouvait distinguer ses mudras, lançant :

    « Katon : Gōryūka no jutsu »

    Aussitôt, trois gigantesques têtes de dragons fondirent vers les deux ninjas, comparables à deux météorites de plus de quatre mètres de diamètres.

    « Goûtez-y à mon pouvoir, le pouvoir ultime de Madara Uchiha ! »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minomura Shigeru
Anbu - Modo Pervers
avatar

Masculin
Nombre de messages : 91
Age : 24
Rang : ANBU
Date d'inscription : 16/07/2009

Feuille de personnage
Rang: Rang A
Affinité n°1: Katon
Spécialité n°1: Kekkai Genkai

MessageSujet: Re: EVENT 1, chapitre 2 : La marche du désespoir (partie 4) - Madara contre Shigeru et Temari   Dim 15 Nov - 16:25

Musique d'ambiance : BO Le marginal


______________________



Après que tous eurent fait leur entrée en scène, et que les balistes aient lancé leur, malheureusement, inutile chargement de pierre, un autre individu arriva. Et utilisa l’Amaterasu pour détruire les pierres enflammées qui arrivaient vers l’Akatsuki.
Mais devant cette démonstration de puissance, Konoha arriva. Il reconnut la chevelure bleue de l’Hokage. Ce dernier avait distancé son groupe, qui arriva peu après lui.

Cependant, alors qu’Ishimaru donnait des ordres pour la protection du village, le Pain de tête, Tendô, les traversa, tuant au passage les ninjas qui étaient sur son passage, mais fut pris en chasse par l’Hokage. Ishimaru et la ninja aux cheveux verts se retrouvèrent devant un Pain qui, il ne tarda pas à le découvrir, était plus une machine qu’autre chose. Mais il ne put regarder plus longtemps dans leur direction, car l’homme masqué s’élançait en direction du village.
Sirtant de sa cachette, il se plaça sur sa route, accompagné de Temari, qui fulminait atrocement. L’homme s’arrêta, et Shigeru put reconnaître ce masque, cette chevelure, cette technique qu’il ne connaissait que par ouïe-dire. Il se rappelait la mission prioritaire Red Alpha 688. Il l’vaait traqué pendant trois ans. Son seul échec, car il n’était pas parvenu à l’abattre, l’autre lui ayant filé entre les doigts au dernier moment. Ce n’était pas n’importe qui…



« Ainsi, vous vous dressez devant moi ?! Pauvres imbéciles, vous ne savez rien de ce que vous allez endurer. Je ne vous laisserai pas partir vivants, c’est une promesse. Vous auriez du rester terrés dans votre entre. Je vais détruire ce qu’il reste de votre village, de votre fierté, vous mettre à genoux devant moi. Ensuite je trancherai la tête à vos dirigeants, avant de capturer ceux pour qui je suis venu. Vous n’avez aucune chance face à moi. »


Il avança, puis s’arrêta, les jaugeant apparemment du regard. Shigeru fit de même. Cet homme était un vrai danger. Le fait qu’il ait survécu jusqu’à aujourd’hui et qu’il ait un tel pouvoir le prouvait.
Les combattants du clan Minomura peuvent, grâce à leur chakra et à leur corps plus résistants au feu et à la chaleur, résister à presque tous les jutsus Katon. Mais il n’avait pas envie de vérifier cela contre l’Amaterasu, ce serait suicidaire.
Son ennemi éclata de rire, le sortant de ses pensées, et disparut, tentant de lui assener un coup de pied sur l’épaule droite. Shigeru, s’étant basé sur le bruit du déplacement, évita au dernier moment le coup, qui lui effleura l’avant-bras. Madara disparut à nouveau, et réapparut à l’endroit précédemment quitté, composant des signes pour une technique.



« Katon : Gōryūka no jutsu »


Trois énormes têtes de dragon fondirent sur la position de Shigeru et de Temari.


« Goûtez-y à mon pouvoir, le pouvoir ultime de Madara Uchiha ! »


Il eut l’impression de voir la scène au ralenti. Il dégaina son katana Akanagareboshi et s’élança vers les têtes de dragon.


« Que ta flamme soit le symbole de ma volonté, que ta lame soit le reflet de mon âme. Pourfends l’ennemi, Akanagareboshi ! »


Le Shikai prit effet. La garde se transforma en une paire d’ailes en or et la lame devint une lame de plasma. Il leva son katana, et l’assena sur la tête d’un des premiers dragons. Mais il fut avalé par l’animal et se retrouva dans une boule de feu, dont la température extrêmement élevée se faisait ressentir, malgré ses protections claniques. Mais l’action de son katana porta ses fruits, et la tête disparut, coupée en deux. Néanmoins, les deux autres poursuivaient leur route vers Temari, mais il ne s’inquiétait pas, son éventail réussirait à les disperser.


« Doton, Doryûtaiga no jutsu ! »


Il mit plus de chakara pour en créer deux qui se dirigèrent vers Madara. Aussitôt, il enchaîna et se précipita, surfant sur un de ses fleuves, sauta au dernier moment, et amena sa lame de plamsa à hauteur du masque de Madara. Cependant, ce dernier était un utilisateur du Sharingan…

_________________
Thème musical de Shigeru (Edenbridge - Cheyenne spirit]

Un jour, je devrai partir. Abandonner mon clan, mon village, mon honneur, ma conscience.

Ma fiche technique, tel le Titanic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Temari
Jounin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 44
Age : 28
Rang : Jounin
Date d'inscription : 30/10/2008

Feuille de personnage
Rang: Rang A
Affinité n°1: Futon
Spécialité n°1: Ninjutsu

MessageSujet: Re: EVENT 1, chapitre 2 : La marche du désespoir (partie 4) - Madara contre Shigeru et Temari   Lun 16 Nov - 18:10

Mes balistes n’avaient servi à rien, mes projectiles furent d’abord incendiés par d’étrange flammes noires avant que le mur ne s’effondre par l’une des techniques de Pain. Je n’ai rien comprit à se qui se passait, je pensais pouvoir l’arrêter mais je n’ai même pas été capable de distinguer l’attaque. Il faut dire que j’avais été un peu surprise de voir débouler ce Tobi un peu plus tôt. J’avais été également surprise du fait que « le dieu Pein » daigne me répondre (la mégalomanie c’est dangereux, il faut faire attention). Cependant, je ne pouvais pas croire ce qu’il disait, ou plutôt, je ne voulais pas croire que le gouvernement de Suna soit corrompu... Même si depuis la destitution de Gaara je nourrissais quelques craintes, c’était trop dur d’y croire vraiment. Bref, après son laïus il détruisit un autre pan de muraille. Attachant mon éventail dans le dos, je me suis envolée vers le mur pour essayer de sauver un maximum de gens. Certains échappèrent de justesse à une chute mortelle mais d’autres ne purent être sauvés même avec la meilleur volonté du monde. Par acquit de conscience, j’ai aidé à déblayer quelques débris à la recherche de survivants mais en vain. Sans perdre de temps, je suis retournée à l’endroit où une grande bataille allait bientôt débuter.

Telle fut ma surprise de voir qu’un nouveau protagoniste avait fait son apparition. L’Hokage lui-même s’était déplacé pour venir en aide au village. De plus, une grosse équipe d’environs vingt ninjas le suivait. Tout n’était pas encore gagné mais j’étais étrangement sereine. J’avais l’intime conviction que nous ne pouvions pas perdre, pas quand deux grandes forces telle que Suna et Konoha s’unissent. J’aurais d’ailleurs pensé que l’Akatsuki déciderait de battre en retraite mais il n’en fut rien. Leur chef ordonna à tous de se disperser et ils s’exécutèrent sans discuter. J’ai donc eu tout le loisir de choisir ma cible. J’hésitais entre rabattre le caquet du « Dieu Pein » ou de régler le compte à ce Tobi qui commençait à me sortir par les trous de nez. En voyant que leur chef était poursuivit par l’Hokage lui-même, j’ai choisi de me rabattre sur cet imbécile masqué. Celui-ci semblait d’ailleurs vouloir attaquer l’Hokage. Malheureusement pour lui, c’était sans compter sur mon indésirable présence. Il venait à peine de faire quelques pas que je me trouvais déjà devant lui, l’éventail ouvert et prête au combat. Il du se résoudre à s’occuper de moi en premier. J’ai d’ailleurs été heureuse de constater qu’un shinobi se joigne à moi pour le combattre. Au début, je ne pensais pas le connaitre. La première fois que j’avais vu ce masque était pendant la réunion de crise qui fut interrompue par l’attaque du Jinchuriki. Je dis au début car lorsqu’il révélera le nom de son sabre, son identité ne fera plus aucun doute pour moi. Mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs.

Deux ninjas se dressèrent donc devant Tobi. Je devais tirer une tronche jusque par terre car je lui en voulais toujours d’avoir aidé à détruire mes balistes mais passons… Le criminel au masque orange se lança dans une longue tirade comme quoi il allait nous détruire, détruire le village et même fouler au pied notre fierté. C’était un peu long d’ailleurs mais je crois qu’il n’a rien oublié. Quoi que, il aurait pu dire qu’il allait violer toute notre famille aussi mais ça aurait été vulgaire peut-être ? Sa prétention était vraiment sans limite. Promettre qu’il allait nous tuer. Il ne faut pas rigoler non plus. Jusqu’à preuve du contraire, nous sommes encore à deux contre un…

Il avançait vers nous d’un pas nonchalant et même si les neuf dixième de son visage étaient recouvert, on sentait qu’on l’avait vraiment mit en colère. A moins qu’il ait tendance à être haineux avec tout le monde ? Il finit par s’arrêter à quelques mètres de nous et se mit à nous toiser du regard. Il devait avoir pensé à quelque chose de marrant car il se mit à glousser, un rire digne des plus grotesques parodies du gros méchant qui existent dans le monde. Le seul sentiment qu’il m’inspira c’est de la pitié. Non franchement, il savait qu’il riait comme ça ? Il faudrait l’enregistrer et lui faire écouter. Toujours est-il qu’on ne peut pas le laisser comme ça.

Tobi décida finalement de passer à l’attaque. Il fallait lui reconnaitre une chose, il était vraiment rapide pour arriver à échapper à mes yeux pendant ses déplacements. Je le sous-estimais peut-être un peu finalement. Ca fait deux fois que les choses me passent sous le nez sans que je ne voie rien venir. Ca ne se reproduira plus. Donc, notre ami psychopathe essaya de donner un coup de pied de l’épaule de mon coéquipier. En vain. Puis, retourna à sa place pour commencer à signer une technique. Quelques secondes plus tard, trois têtes de dragon enflammées se jetèrent droit sur nous. Il nous balança ensuite un truc du genre que c’était son pouvoir ultime (pas terrible d’ailleurs son pouvoir ultime) avant de nous donner ce qui semblerait être son nom : Madara Uchiha. Je n’ai jamais étudié l’histoire de Konoha mais je ne suis pas assez ignare pour ignorer qu’il s’agit du nom de celui qui affrontait sans cesse le Shodai de Konoha, Hashirama Senju. Encore un délire de mégalomane ou avait-il vraiment un lien que le plus puissant Uchiha de l’histoire ?

Shigeru fut le premier à passer à l’action. Il dégaina son sabre et en invoqua ses pouvoirs. Le plus impressionnant était la nouvelle lame que le katana revêtait. Une substance inconnue ressemblant vaguement à du métal en fusion. Avec elle, il se débarrassa sans mal de l’une des têtes incandescentes. Me laissant l’immense chance de m’occuper des deux autres. Levant mon éventail en l’air, je l’ai rabattu d’un coup avec toute ma force en criant le nom de ma technique pour me donner plus de force et de motivation.
    « Gyakufuu ! »

Lorsque la puissance de mes vents rencontra les dragons de flammes, ils provoquèrent une énorme explosion qui me souffla en arrière. Par un gracieux mouvement de bassin, j’ai négocié ma chute de façon à réaliser un salto arrière et retomber sur mes pieds. Pendant ce temps là, mon ami était déjà en train d’essayer de porter plusieurs coups à notre adversaire. Il commença avec des dragons de boue pour enchainer avec un coup de sabre. De mon coté, j’ai décidé de sortir la grosse artillerie. Mon invocation la plus puissante que j’ose à peine invoqué en entrainement tellement elle a mauvais caractère… Ce sera mon premier combat officiel à ses côtés !
    « Viens à mon aide Shina ! Que ta danse soit la dernière que nos ennemis verront ! Kuchiyose no jutsu : Ikari no mai. »

Me mordant le bout du pouce à sang, j’ai rependu mon fluide écarlate sur mon éventail ouvert pour mener à bien mon invocation. Quelques secondes plus tard, Shina apparu sur ses deux pattes arrières dans un écran de fumée. Environs deux mètres de haut et un pelage beige qui tend vers le blanc écru au niveau de son abdomen, Shina portait une veste de shinobi de couleur pourpre et ornementé de coutures et de boutons rose bonbon. Elle portait également le bandeau des ninjas de Suna sur son front.
    « Shina ! On va réaliser une attaque Futon combinée. Prête ? On y va à trois ! Un… »
    « Dans tes rêves ma chérie… »

Elle avait prit son air condescendant qui me faisait horreur. Sa collaboration n’était pas encore gagnée. Elle décida de se coucher et alla même jusqu’à fermer les yeux pour montrer qu’elle n’avait rien à faire de se qui se passait autour d’elle. J’ai du me faire à l’idée que pour l’instant, je ne pourrais pas compter sur elle. Lorsque Shigeru s’écarta de Tobi, j’ai attaqué avec l’une de mes attaques de base, le Kamaitachi. Une puissante bourrasque dans laquelle sont dissimulées de tranchantes lames de vent. Je savais que ça ne viendrait pas à bout de notre ennemi mais au moins ça ne lui laisserait que peu de répit…

_________________