Dreams Of Shinobis



 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Homicide à Konoha (Take 2)

Aller en bas 
AuteurMessage
Danzo
Chef de la Racine - PNJ
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3
Rang : Rang S
Date d'inscription : 24/05/2009

Feuille de personnage
Rang: Rang S
Affinité n°1: Katon
Spécialité n°1: Ninjutsu

MessageSujet: Homicide à Konoha (Take 2)   Mar 20 Oct - 11:11

Spoiler:
 



C’est encore un jour sombre qui se lève sur Konoha. Ce matin même, Pakunoda Minato a été retrouvée morte à son domicile. C’est son mari qui l’a retrouvée, Kuroro Minato…


Il devait être aux alentours de 4 heure du matin. Danzo se promenait à travers les rues désertes du village. Il n’avait pas réussi à trouver le sommeil cette nuit là et il passait donc son temps de cette façon. Il appréciait ce calme presque morbide. Personne à qui parler, personne à qui faire des courbettes… Et puis il commençait à se faire vieux, quelques heures de sommeil lui suffisaient largement. Cette nuit là, ou plutôt ce matin là, un brouhaha inhabituel est venu perturber sa petite marche au clair de lune. Alors qu’il passait devant une maison qu’il connaissait bien, celle des Minato, un cri déchirant est parvenu à ses oreilles. Cela ressemblait à un mélange de cris et de pleures masculins. Intrigué, le vieux ninja s’invita lui-même à l’intérieur de la maison dont la porte n’était pas fermée à clé.

En entrant, une incroyable odeur de propre le frappa au visage. Une sorte de savon au parfum fleuri. La pénombre qui régnait dans cette habitation l’empêchant de continuer d’avantage, il se résigna à allumer la lumière et ainsi gâcher son effet de surprise. Lorsque la maison s’illumina, il eut comme l’impression que les pleures se calmèrent. Malgré cela, il continuait de percevoir des gémissements étouffés qui le guidèrent à destination. En chemin, il ne put s’empêcher de remarquer l’ordre qu’il ya avait. C’était presque trop bien rangé. Danzo arriva dans un salon assez spacieux. Le constat était identique, tout était impeccable. Il remarqua néanmoins une petite incohérence. Sur une table d’appoint en chêne, il y avait les marques d’un ancien objet qui s’y trouvait, or rien n’était posé dessus. La forme de cette trace était circulaire. Un pot de fleur ? Un vase peut-être ? Un coup dans le bois lui fit dire que cette table d’appoint avait été renversée. Le vieil homme continua son inspection mais ne trouva rien d’autre à redire. Il continua de se guider aux sons des gémissements masculins. Il arriva finalement dans la chambre conjugale où il trouva un homme à genoux à coté de son lit. Il tenait les mains de sa femme qui semblait endormie.

*Cet homme, c’est Kuroro Minato, un colosse d’environs 1m90 pour presque 100kg. C’est un ancien très bon membre de l’Anbu qui a décidé de devenir Jounin lorsque son fils est né. De mémoire, je crois qu’il a 35 ans. Quant à la femme, c’est Pakunoda Minato. 32 ans, un bon mètre quatre-vingts pour à vue de nez, 70kg. C’est une ancienne Chuunin qui a décidé d’arrêter complètement le ninjutsu quand son fils est né. D’ailleurs, le petit gars s’appelle Sharnalk. Kuroro étant un bon ami, j’avais souhaité que son gamin rejoigne la Racine à sa naissance mais son père opta pour un entrainement plus traditionnel. Le gamin est Genin à l’heure actuelle. C’est un ninja plutôt médiocre mais il n’a encore que 13 ans et il n’est pas très grand. Il a surement du prendre les gênes de sa mère…*


« C’est toi Danzo ? C’est terrible, ma femme est morte ! »
« Calmes toi Kuroro et racontes moi ce qui s’est passé. »
« Je n’en sais rien ! Je viens de rentrer et je l’ai trouvée comme ça. Aides moi, je t’en supplie ! »


Danzo se mit à réfléchir calmement avant de donner une réponse. Il n’avait pas spécialement envie de s’occuper de cette affaire mais il avait des apparences à améliorer. Quoi qu’on en dise, sa réputation n’était pas très bonne au village. S’il résolvait cette affaire, son image ne se trouverait qu’améliorée. Il acquiesça donc lentement à la demande de son ami et s’approcha du corps de la femme.

« J’ai envie d’un thé… »

Le mari de la défunte regarda le vieil homme avec des yeux de merlan frit. Ce qu’il demandait en fait, c’est d’être seul avec la victime pour se prêter aux examens d’usage. Danzo n’était pas spécialement familier avec ce genre de chose mais il ne restait pas moins quelqu’un de très intelligent avec un sens de l’observation hors du commun. Lorsque le Jounin comprit ce qu’il voulait signifier, il se leva avec un air désolé. Il avait vraiment l’air abattu. Ses petits yeux noisette en amandes exprimaient une profonde tristesse. Ses cheveux étaient décoiffés également mais il restait un semblant de son ancienne coiffure. Kuroro avait des cheveux noirs de jais mi-longs qu’il disposait en arrière avec une certaine abondance de gel coiffant. Ce matin, il avait quelques mèches rebelles qui revenaient sur son front, témoignant peut-être d’une nuit difficile. Il avait le teint assez blafard qui contrastait très bien avec sa tenue aux couleurs foncées. Lorsqu’il dépassa Danzo, celui-ci remarqua une très forte odeur d’alcool qui semblait l’enrober. Le vieux ninja poussa un petit soupire et commença son examen.

Pakunoda était étendue sur le dos, les mains croisées sur sa poitrine. Son visage était si paisible que l’on n’aurait qu’elle dormait simplement dans son lit à baldaquin. Elle n’était pas spécialement belle. Elle avait un très large front et un tarin d’une belle taille. Elle avait également les joues creuses et de fines lèvres pincées. Ses cheveux étaient châtains clairs et lui arrivaient aux épaules. Danzo enfila des gants et ôta complètement la couverture avait de la contempler avec un œil connaisseur. Elle portait une robe de nuit en soie assez courte et échancrée sur le dessus qui mettait à merveilles sa voluptueuse poitrine en valeur. Elle avait d’ailleurs un corps magnifique, beaucoup de formes là où il faut et une taille de guêpe très bien entretenue.

« Intéressant… »


Danzo écarta une mèche de cheveux qui camouflait son front et découvrit une blessure assez profonde. Un objet contondant et assez pointu comme une l’arête d’une table. Malgré la profondeur de la blessure qui avait jusqu’à déformé sa boite crânienne, il n’y avait presque pas de sang. Juste un fin filet qui avait glissé à travers ses cheveux pour venir mourir sur l’oreiller blanc qui soutenait sa tête. Le ninja approcha son nez de la joue de la jeune femme pour y sentir par-dessus son parfum, une odeur de savon. Il lui ouvrit ensuite les yeux et s’aperçu de minuscules taches de sang à l’intérieur de ceux-ci. Danzo connaissait bien ces taches, son regard tomba presque par réflexe sur la gorge de la jeune femme.

« Elle a été étranglée… »

Une fine marque violacée fait tout son tour de cou. Elle a surement été étranglée par une très fine corde. Reste encore à trouver laquelle… Le shinobi continua son examen sans hésiter la palper la jeune femme ni à regarder ce qu’elle pouvait cacher son sa robe de chambre. Il fut d’ailleurs surprit par la rigidité cadavérique de cette dernière. Elle était presque parfaite. Il estimait l’heure de la mort il y a 8 à 10 heures. Soit, entre 18h et 20h, hier. Il poursuivit par une minutieuse inspection de ses jambes puis de ses pieds. Ils étaient sales. Ne pouvant rien apprendre d’autre, il la retourna complètement non sans quelques difficultés. Il remarqua que ses pieds étaient aussi sale de la cheville jusqu’au talon. Il y avait aussi des traces de brulures par frottement. Il lança à haute voix son approbation et souleva la jupe de la robe avant de marquer à nouveau sa satisfaction. Pakunoda avait des bleus derrière les genoux.

Il termina son autopsie à la va-vite et remit la jeune femme en place, avant d’ôter ses gants et d'aller chercher après son ami. Kuroro attendait au salon, dans son canapé, le visage enfuit dans ses mains. Sur la table basse se trouvait un service à thé en argent et des tasses en porcelaine. L’odeur du thé et du jasmin emplissait la pièce. Avant de rejoindre l’homme effondré, il exécuta quelques signes de ninjustu.

« Kage Bunshin no jutsu »

Sans un mot, la réplique de Danzo quitta la maison pour aller on ne sait où. Il attendit le bruit de la porte qui se referme pour s’avancer un peu plus vers Kuroro. Il décida de s’assoir dans le canapé l’opposé de celui dans lequel se trouvait son ami pour pouvoir avoir un vis-à-vis. Il se servit une tasse de thé sans dire un mot, il allait falloir mener un interrogatoire. Il releva la tête vers le mari en larmes et commença par le mettre en confiance avant de poser les questions les plus crues.

« Je prends en main cette enquête Kuroro. Tu peux avoir confiance en moi.»

Danzo termina sa tasse et la reposa devant lui. Il allait commencer à parler lorsqu’il entendit du bruit dans l’entrée. Il fronça les sourcils et se tut sur le temps que cette mystérieuse personne fasse son entrée. Ca l’aurait arrangé que le tueur vienne se confesser mais il inclinait à penser que ce ne serait pas aussi facile…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enma Ai
Genin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 29
Age : 25
Date d'inscription : 11/08/2009

Feuille de personnage
Rang: Rang B
Affinité n°1: Suiton
Spécialité n°1: Kekkai Genkai

MessageSujet: Re: Homicide à Konoha (Take 2)   Ven 23 Oct - 20:21

3 heure du matin, à Konoha no Kuni.




    Je sens les rayons de la lune se poser sur ma peau. Ils recouvrent entièrement mon corps, ils se glissent dans les plis du drap qui recouvre mon corps nu. Le sommeil s'est envolé laissant place à la somnolence. Je sais pertinemment que je n'arriverai jamais à me rendormir, alors il vaut mieux me lever et éventuellement faire une petite promenade. Quelques minutes après j'arrive enfin à mettre une tenue assez décente, enfin c'est surtout une tenue de sport, un survêtement noir, des chaussures blanches et un t-shirt blanc assortit, une allure simplet et sportive quoi ! Enfin, je déjeune rapidement, sors de mon bâtiment où est situé mon appartement et je me mets à marcher dans les ruelles éclairées par les rayons de la lune. Ces ruelles étaient inanimées, je dirai même que le silence est le maître mot de Konoha lorsque la nuit tombe. Tout en errant je pensais au village de la feuille, où une volonté perdure. La volonté de feu... Je n'y crois pas à ces mensonges, je sais très bien que dans les racines de l'arbre de Konoha se cache une vérité ! La volonté du feu je ne l'ai pas et je ne l'aurai jamais ! Konoha n'est qu'une filière dans ma carrière de ninja, il me faut un village qui m'héberge jusqu'à ma majorité et Konoha est très bien pour accomplir ce travail. Même si je ne suis pas attaché à ce village, je me dois d'être polie même si parfois des habitants ont des têtes à claques ! Après une demi-heure de marche je viens de me rendre compte que je me suis perdue dans l'amas de maisons que Konoha abrite ! Non pas que ça m'amuse de me perdre, mais je n'ai pas vraiment de divertissement alors tant qu'à faire ! De toute manière, j'ai la montagne des Hokages comme référence, si je désire rentrer je n'ai qu'à aller en sa direction ! J'admire la délicieuse vue que m'offre ce pavillon, le ciel étoilé reste étincelant sans oublier la lune qui est plus belle chaque jour ! Tout en admirant la voûte céleste, j'entends un cri violent qui vient percer mon ouïe ! Ce cri n'était pas si loin de ma position alors pourquoi ne pas aller voir ce qu'il se passe ? Toute manière je ne peux pas lutter contre ma curiosité, puis s'il y a quelqu'un à sauver, je serai une héroïne et je serai sans doute récompensée ...

    Pas une minute à perdre si je veux sauver la personne en danger. Je concentre immédiatement mon chakra dans mes pieds, tout en sautant de maison en maison je sors un kunaï de mon étui. Quelques secondes après le cri j'arrive sur les lieux...Ne trouvant personne dans la rue et aussi étonné que possible je reste discrète, on ne sait jamais. En y réfléchissant, il se peut que le cri vient d'une maison ? Je me mets à inspecter toutes les maisons, de trois maisons plus tard je finis par tomber sur le gros lot. Grâce aux lumières de la lune je peux apercevoir d'une fenêtre un corps inerte et...Du sang... Cette silhouette m'avait l'air spéciale ! Enfin, pas la peine de s'attarder sur des petits détails inutiles. Sans plus tarder, je prends l'initiative de toquer ! Mais, avant que je ne faisse cette erreur, j'entends des voix, deux hommes, je rapproche alors mon oreille sur la porte de façon à mieux écouter... Et quelques mots après j'entends finalement un petit « Kuroro »... Mais je connais ce prénom...Oui c'est le mari de la femme qui m'a accueillie ! Que ce passe-t-il ? Submergée par l'émotion je ne m'étais pas rendu compte que j'avais poussé la porte d'entrée... Un homme était en larme face à une personne que je ne pouvais pas voir... L'homme en question qui versa ses larmes, c'est Kuroro...Sans hésiter, je pose une question qui brule mes lèvres sèches depuis un moment :



« Que se passe-t-il içi Kuroro ? »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuki Katsumoto
Conseillère de l'Hokage
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8
Age : 24
Rang : A
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Rang: Rang A
Affinité n°1: Futon
Spécialité n°1: Taijutsu

MessageSujet: Re: Homicide à Konoha (Take 2)   Dim 25 Oct - 3:57

  • Yuuki bailla, légèrement fatigué, bien que pas assez pour vraiment dormir. La jeune femme venait tout juste de sortir d'une salle d'opération de l'hôpital de Konoha no Kuni. Spécialisée dans le ninjutsu médical, il n'était pas rare qu'on demanda son aide lorsque les effectifs se faisaient manquants. En réalité, ils ne l'auraient normalement pas appelé, l'hôpital disposant de ninjas médicaux suffisamment doués pour s'occuper de cas « normaux ». Toutefois, Yuuki se faisait un plaisir d'aider, une journée par semaine, lesdits ninjas travaillant à l'hôpital. Ce n'était certes pas beaucoup, mais c'était une autre façon de protéger son village tout en se pratiquant dans l'art qu'était le ninjutsu médical.

    S'étirant, elle se dirigea vers l'entrée. S'arrêtant un moment, ses yeux noisette se tournèrent vers l'horloge, en haut du comptoir de la réception. Ses aiguilles créaient leur tic-tac habituel, tel une mélodie régulière qui regardait passer les gens. Quatre heures du matin, tu parles d'une heure pour être éveillée alors qu'elle aurait des masses de choses à faire le lendemain. Poussant un soupir, la kunoichi se dirigea vers la porte. Quelques instants plus tard, l'air frais du matin chatouillait son épiderme. Un frisson parcouru sa colonne vertébrale, éveillant complètement la jeune femme. La chaleur régnant à l'intérieur de l'hôpital avait sans doute créé ce sentiment de confort qui l'avait fait somnoler. Fermant les yeux un instant, la demoiselle visualisa un chocolat chaud ainsi que la chaleur de ses couvertures. Ce que ce serait bon d'être chez soi. Elle allait d'ailleurs se mettre en route lorsqu'elle s'aperçu que quelqu'un approchait. Elle le reconnu. C'était quasiment impossible que ce soit lui, là, à ce moment précis. Que pouvait bien faire Danzo à cet endroit? Curieuse, Yuuki se rapprocha de lui et lui adressa la parole.

    En réalité, il s'agissait du clone de Danzo, venu pour prévenir qu'un homicide avait été commis dans l'une des maisons de Konoha no Kuni. Inquiète, Yuuki lui demanda ce qu'il savait. En tant que ninja médical, et qui plus ais avait un certain talent dans les interrogatoires, sa présence ne pourrait pas nuire. De plus, en tant que conseillère de l'Hokage, elle avait bien le droit de s'en mêler non? Si un assassin courait dans les rues du village caché dans les feuilles, il faudrait l'arrêter dans les plus brefs délais avant qu'il ne fasse plus de mal. Ainsi donc, il lui confia l'apparence propre de la maison, la table de salon qui ne semblait pas avoir sa place dans le décor, le fait que Kororo semblait ne pas être à jeun et, pour finir, le compte-rendu de son petit examen du corps. Après avoir tout enregistré intérieurement, Yuuki confia au clone la responsabilité d'aller avertir ceux qui devaient être mis au courant alors qu'elle-même irait au domicile des Minato dans les plus brefs délais. Sur ce, la kunoichi lui fit un petit signe de tête en guise d'au revoir et se mis en route vers la résidence.

    Sautant de toit en toit, le chocolat chaud devrait attendre. Songeuse, elle passa en revue ce qu'elle savait. L'homme avait bu, qui savait donc ce qu'il pouvait faire dans cet état. Lorsque l'on est contrôlé par la boisson, le comportement peut-être si différent que cela peut parfois paraître bien étrange. On avait déjà vu des gens incroyablement doux devenirs de véritables monstres après avoir avalé quelques verres de saké. Ce qui était le plus curieux, c'était le fait que les pieds de la victime soit sales alors que la maison était si propre, aux dires du clone de Danzo. L'avait-on trainée à l'intérieur? Le témoignage du mari serait des plus enrichissants. Yuuki l'avait déjà classé comme suspect numéro un. Bien sur, elle ne pourrait se fier strictement à cela et en apprendrait plus en regardant de ses propres yeux. Peut-être était ce l'œuvre de quelqu'un d'autre. Il faudrait vérifier l'alibi de l'homme et chercher toutes traces d'empreintes digitales. Ensuite viendraient les interrogatoires des proches de la famille, histoire de voir si tout allait bien dernièrement et si selon eux la petite famille avait des ennemis. En bref, la routine dans ce genre de cas. Bien décidée à arriver avant que les forces de polices de Konoha ne déplacent tout, la kunoichi haussa le pas.

    Plusieurs minutes plus tard, Yuuki arriva enfin devant la maison. Des lumières étaient allumées, prouvant que quelque chose c'était bel et bien passé. Frappant à la porte, par principe plus qu'autre chose, la kunoichi pénétra dans la maison. Comme le clone l'avait fait remarqué, tout était en ordre et une fine odeur de fleur tapissait l'air. Une odeur de savon hein? Il serait bien étrange que la jeune femme ait prit le temps, la veille au soir, de faire son ménage. Ce serait encore plus étonnant durant la nuit puisque son décès, selon Danzo, était arrivé entre 18 h et 20 h. Si elle l'aurait fait durant la journée, appart si le produit avait la force et la concentration olfactive de l'urine de moufette, l'odeur se serait atténuée depuis. Après tout, rares étaient ceux qui gardaient les fenêtres fermées avec la chaleur des derniers jours, voir des dernières semaines. Calmement, elle marcha jusqu'au salon où étaient Danzo, Kuroro et....mais qu'est ce qu'elle faisait là cette fille ? Ce serait une énigme de plus à résoudre.

    Le regard noisette de Yuuki se tourna vers la table de salon. Comme prévu, une marque circulaire. Celle d'une bouteille de saké? Celle faite en frappant quelque chose de précis? La jeune femme se mordit la lèvre inférieure. Aucune trace de lutte, soit tout avait été rangé, ce qui serait plus qu'étonnant, soit lesdites traces seraient plus loin, soit il n'y en avait pas et personne ne s'était infiltré. Mentalement, Yuuki nota dans sa liste de choses à faire qu'il faudrait repérer toutes traces d'entrée par effraction. Tournant le regard vers l'homme qui pleurait la mort de sa femme, les raisonnements logiques devraient attendre quelques minutes.


    - Bonsoir Danzo, votre clone m'a averti. Mais vous le saviez j'imagine.

    Par la suite, le visage sérieux de la kunoichi se tourna vers la jeune fille aux cheveux verts. Fronçant un sourcil, il était plus qu'évident que la ninja médecin se questionnait quant à la présence de cette inconnue sur les lieux du crime. Fouillant dans ses souvenirs, elle se rappela que cette jeune femme contrôlait le shoton ou un autre truc du genre. Ou du moins, l'avait-elle lu alors qu'elle parcourait les dossiers ninjas par curiosité.

    - Et vous, si je puis me permettre, que faites vous donc ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danzo
Chef de la Racine - PNJ
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3
Rang : Rang S
Date d'inscription : 24/05/2009

Feuille de personnage
Rang: Rang S
Affinité n°1: Katon
Spécialité n°1: Ninjutsu

MessageSujet: Re: Homicide à Konoha (Take 2)   Lun 26 Oct - 2:11

La première personne à faire son apparition fut la jeune Enma Ai. Elle semblait connaitre le désormais veuf qui était en proie à un chaos de son esprit sans précédent. Il ne releva même pas la tête pour lui répondre. En fait, il était complètement en dehors de la réalité et n’entendait rien de ce qu’on pouvait bien lui dire. En voyant cette attitude, Danzo poussa un léger soupir ennuyé avant de se servir une nouvelle tasse de thé. Il sirota le breuvage encore brulant avant de le reposer sur la table et de répondre sur un ton neutre et indifférent.

« Minato Pakunoda est morte. Non, pardon. Elle a été assassinée. »

De son œil unique, c’est du moins ce que laisse croire le bandage qu’il a sur son œil droit, il jaugea la nouvelle arrivante. Un regard froid et calculateur. Peut-être un peu moqueur et dédaigneux aussi mais son visage impassible ne laissait rien paraitre. Certains hommes ont surement l’habitude de la déshabiller du regard mais l'oeil du vieillard est totalement différent, il semble la fouiller de l’intérieur, comme s’il était capable de lire dans ses pensées. Le genre qui pourrait mettre mal alaise n’importe qui et le ferait passer aux aveux. Il ferma ensuite les yeux avec un air approbateur et servit une nouvelle tasse de thé qu’il déposa à un autre coin de la table. Avec le charisme d’un leader, il invita ensuite la jeune femme à s’asseoir et à boire du thé avec lui.

« Si vous avez envie d’apporter votre aide dans l’enquête qui se profile, prenez place, je vous en prie, il manque encore deux choses importantes. Sinon, quittez cette maison sur le champ. »

Le meneur de la Racine avait l’air d’être complètement détaché de cette affaire, comme si cela ne l’atteignait pas du tout. Il continuait de siroter son thé avec un air satisfait et serein. A ce moment là, il était encore difficile de savoir quelles étaient ces deux choses dont il parlait et aussi, où avait bien pu disparaitre son clone ? Une partie de la réponse est arrivée en même temps que la Conseillère. Elle prit la peine de frapper à la porte avant de faire son apparition. Directement, elle commença à chercher des indices avant de s’annoncer.


« Bonsoir Danzo, votre clone m'a averti. Mais vous le saviez j'imagine. »

« Bonjour plutôt. En effet, je me devais de prévenir l’Hokage mais je suppose que je n’ai pas besoin de le déranger pour des futilités si j’ai l’une de ses plus proches collaboratrices. N’est-ce pas mademoiselle ? Si vous ne vous sentez pas à la hauteur, vous pouvez simplement quitter cette pièce et me ramener le Kage mais je ne suis pas sûr qu’il apprécie être réveillé de si bon matin… »

Un fin sourire en coin est né sur les lèvres de Danzo qui s’effaça presque aussi rapidement qu’il était apparu. La Conseillère semblait porter un intérêt tout particulier à la femme aux cheveux d’émeraude. Elle lui demanda ce qu'elle pouvait bien faire là. D’un geste de la main vers Enma, il lui intima de ne pas dire un mot et il poursuivit à l’adresse de Yuuki.

« Si je puis me permettre à mon tour… Cette demoiselle est avec moi. Elle participera à cette enquête au même titre que vous… Si vous ne vous défilez pas bien sûr… Dans ce cas, je serais heureux de prouver à ce cher Hokage que la Racine est utile à Konoha. Bien sûr, j’aimerai beaucoup que vous aidiez un pauvre vieillard, Conseillère. De plus, si vous menez à bien cette mission, je suis certain qu’il sera très fier de vous.»

Danzo se leva d’un coup et se dirigea vers la chambre où reposait la victime. Il n’avait pas l’air de se soucier de savoir s’il était suivit ou non. Il y avait fort à parier que ce soit le cas. Soit pour protester, soit pour entrer dans le vif du sujet et s’occuper de ce nouveau cas. Arrivé dans la chambre, il posa les yeux sur le lit sans dire un mot. Cela dit, il fut rapidement interrompu. Son clone venait de revenir avec une pile de papiers dans les mains. Avec un sourire sûr de lui, il récupéra les documents et commença à la feuilleter. Il sembla éliminer un bon nombre de dossier qu’il rendit à son clone. Triomphant, il posa ceux qu’il venait de sélectionner sur la table de nuit.

« Les services de renseignement de la Racine sont parmi les plus performants de Konoha. La famille Minato est d’ailleurs une famille qui nous intéresse beaucoup. Les raisons ne regardent que moi. C’est bien simple, j’ai demandé à mon clone de ramener des copies des dossiers sur toutes les personnes qui ont approchées la famille et je viens d’en faire une rapide sélection exhaustive. Parmi eux se trouve le ou les assassins. C’est bien simple, si vous voulez coopérer avec moi, vous avez le droit de regarder. Sinon vous savez déjà ce qu’il vous reste à faire. Je pense que je ne le répèterai jamais assez. »

Il finit par se taire et observa les différentes réactions. Le corps de Pakunoda était aussi tout proche, près à se livrer aux divers examens qu’elles étaient prêtes à lui faire subir. Derrière lui se trouvait les fameux dossiers qu’il semblait protéger par le simple barrage de son corps. Il était aisé le contourner pour aller les lire. C’était plus une sorte de défi qui signifiait aux deux demoiselles qu’il ne se laisserait pas duper si facilement. La tentation devait être forte pour la petite Yuuki de s’approprier toutes ces informations et d’exclure tout simplement Danzo…


Citation :
Nom : Minato Pakunoda
Informations physiques : 1m83, 74kg, 32ans
Facteur puissance : Faible
Informations complémentaires : Ancienne Chuunin mariée à Minato Kuroro. Relativement intelligente et manipulatrice. Un peu soupe au lait depuis quelques semaines et se dispute avec tout le monde.

Citation :
Nom : Minato Kuroro
Informations physiques : 1m91, 95kg, 35ans
Facteur puissance : Important
Informations complémentaires : Ancien Anbu et actuellement Jounin marié à Minato Pakunoda. Relation plutôt ambigüe avec Izumi Machi, possible maitresse ?

Citation :
Nom : Minato Sharnalk
Informations physiques : 1m66, 63kg, 13ans
Facteur puissance : Très Faible
Informations complémentaires : Genin et fils unique de Pakunoda et Kuroro Minato. Il a une relation amoureuse avec la femme de ménage des Minato, Ryûzoji Shizuku.

Citation :
Nom : Izumi Machi
Informations physiques : 1m65, 59kg, 27ans
Facteur puissance : S
Informations complémentaires : Anbu, nom de code « Kumo ». Très intelligente et obligation de cesser toutes les recherches sur elle suite à un ordre de l’Hokage.

Citation :
Nom : Ryûzoji Shizuku
Informations physiques : 1m62, 46kg, 16ans
Facteur puissance : Très Faible
Informations complémentaires : Genin et femme de ménage des Minato. Relation amoureuse avec le fils Minato. Peu dégourdie, elle a raté l’examen de Genin un nombre incalculable de fois. Elle est née à Konoha et vit actuellement avec sa mère.

Citation :
Nom : Minato Phinks
Informations physiques : 1m87, 85kg, 33ans
Facteur puissance : Mediocre
Informations complémentaires : Jounin et frère cadet de Kuroro. Passes beaucoup de temps chez son frère mais vit seul.

Citation :
Nom : Ai Enma
Informations physiques : 1m62, 52kg, 16ans
Facteur puissance : Mediocre
Informations complémentaires : Genin provenant d’Iwa. Maitrise d’un Kekkai Genkai Shoton. Manipulatrice et volage. Aucune famille à Konoha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enma Ai
Genin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 29
Age : 25
Date d'inscription : 11/08/2009

Feuille de personnage
Rang: Rang B
Affinité n°1: Suiton
Spécialité n°1: Kekkai Genkai

MessageSujet: Re: Homicide à Konoha (Take 2)   Lun 26 Oct - 22:35

    Danzo avait répondu à la place de Kuror de plus il avait dit ça comme s'il commandait des frites ! La mort de Pakunoda ? Mais que c'est-il passé dans cette maison ? De plus cet mort était prémédité, qui était l'assassin ? Kuroro ? Qui avait donct pu faire cela ? La gorge serré par l'émotion, j'avançais dans la pièce pour me positionner près de Danzô et me prendre une tasse de thé déjà servi. Je voulais tellement consoler se pauvre Kuroro, mais je suis un ninja, si je montre mes émotions devant Danzo je doute que je puisse continuer l'enquête, j'opte pour une attitude professionnelle. Tout en marchant en direction de Danzô, j'aperçois son regard me toiser, pour finalement terminer par une vision approbative. Avant que je ne m'asseye sur le fauteuil et puisse commencer mon enquête perso, une personne était entré juste après moi. C'était la conseillère de l'Hokage, Yu... Quelque chose... Enfin pas très poli la belle conseillère ! Elle ne se présente pas, ne porte même pas attention au mari de la victime et finis par me poser une question qui me met mal à l'aise, comme si je n'avais rien à faire ici ! Heureusement que Danzô était là pour lui clouer le bec ! Depuis qu'elle s'est présentée Danzô n'arrête pas de lui envoyer des petits pics ! Petit jeux méchant entre grandes personnes, seul dé fouloir, sans doute. De toute manière je ne veux pas m'en mêler. Pas le temps de m'asseoir près de Danzô, il se lève avec ses trois pieds et part en direction de la chambre conjugal, tout en passant près de Kuroro, je frisonne de compati on ... Bref, il faut mieux arrêter cela et me concentrer sur l'enquête surtout que Kuroro est le premier suspect. Tout en marchant derrière l'homme de la Racine, je scrutais les coins et recoins de la maison sans trop attirer l'attention des deux ninja qui étaient avec moi. La maison était... Nickel, que dois-je en déduire ? Que Pakunoda a fait le ménage ? J'en doute fort, de plus dans mes souvenirs ils sont une femme de ménage... Un suspect de plus ? Tant de questions... Oui ou non le meurtrier en question avait fait le ménage. Arrivé enfin dans la chambre conjugal, le corps que j'avais vu il y a quelques minutes étaient de même forme que celui qui était devant moi... J'aimerai tourner de l'oeil, mais je ne serai pas un ninja à la hauteur. C'était bien elle, avec ses joues rongés par je ne sais quel mal, ses lèvres fines qui ont prononcé des mots tendres... Cette poitrine chaleureuse qui avait accueilli ma tête pour me réconforter... Je dois la remercier, je lui dois quelque chose, je dois retrouver cet assassin pour lui faire payer ce qu'il a fait...


    Je me mets à inspecter le corps de la jeune femme, je me baissais pour examiner son faciès, la première chose qui me frappe c'est cette trace qui fait le tour de son cou, j'en déduis donc qu'elle a été étranglé, mais ce n'est pas tout. Une mèche cache une fine coulée d'hémoglobine... Ce liquide que je crains tant, après avoir fait ça je n'ose plus la toucher, je suis horrifié, je laisse alors le corps inerte à Yu... je ne sais pas quoi. Bon, la victime a été étranglée, j'ai pu apercevoir que le front a été lui aussi "touché" par l'attaque, une blessure, assez profonde d'ailleurs. Il a dû l'assommer puis finir son travail. Un petit détail qui se rajoute à ma déduction, la façon dont elle est habillée. En chemise de nuit, peut-être un viole qui a mal tourné ? Enfin je n'ai pas grand chose à tirer de la scène de crime... Et pourtant j'ai apporté tous les facteurs que j'ai pu voir. Pour le moment dans ma liste, je n'ai que deux suspects, la femme de ménage et Kuroro. J'émets une hypothèse à voix haute : « Pourquoi pas un viole ? »Je laisse alors quelques secondes de silence dans mon for intérieure...En même temps, le clone de Danzô auparavant envoyé pour prévenir les autorités, il revient avec des dossiers, particulièrement intéressant. Je voyais alors le vrai Danzo choisir dans ses dossiers. Il omit une petite condition s'il voulait qu'on puisse regarder ses dossiers. Celle de coopérer, que voulez-t-il dire par là ? Enfin je me mets à contourner méticuleusement Danzo. Tout en scrutant chacun des dossiers et en sauvegardant les informations, j'écoutais les deux autres personne avec moi dans la pièce. Je finis par tomber sur mon propre dossier, alors je suis un suspect ? Je respire, j'essaye de garder mon calme... Même si c'est difficile !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Homicide à Konoha (Take 2)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Homicide à Konoha (Take 2)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment appelle t-on les habitants de konoha? ^^
» La chaise musicale du Konoha Forum
» Retrouvez konoha sur facebook
» Quelle est votre préférée parmi les filles de konoha?
» ~ Les dernières informations de Konoha ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreams Of Shinobis :: Konoha No Kuni :: Le village-
Sauter vers: