Dreams Of Shinobis



 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 EVENT 1, chapitre 1 : Un oiseau de mauvais augure.

Aller en bas 
AuteurMessage
Ryo no Hebi
Hokage - Admin Associal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 213
Age : 28
Rang : Rokudaime
Date d'inscription : 27/10/2008

Feuille de personnage
Rang: Rang S
Affinité n°1: Suiton
Spécialité n°1: Taijutsu

MessageSujet: EVENT 1, chapitre 1 : Un oiseau de mauvais augure.   Mar 1 Sep - 0:56

Citation :
Personne n'a pu ignorer le passage du meilleur faucon de Suna dans le village. Les décrypteurs s'agitent et dans le bureau de l'Hokage, la tension est à son comble. Peu de temps après, des messagers sont envoyés à certains ninjas présents au village. Ils ont ordre de rejoindre au plus vite l'Hokage à l'entrée du village.

(L'ordre pour poster n'importe pas, à vos clavier)

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enma Ai
Genin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 29
Age : 25
Date d'inscription : 11/08/2009

Feuille de personnage
Rang: Rang B
Affinité n°1: Suiton
Spécialité n°1: Kekkai Genkai

MessageSujet: Re: EVENT 1, chapitre 1 : Un oiseau de mauvais augure.   Jeu 3 Sep - 10:32

J'ai envie de m'évader, de vivre des aventures tumultueuses, sortir de la vie quotidienne qui m'oppresse tant, je ne veux pas que mes souvenirs subsistes dans les simplicités de la vie journalier, je ne veux pas non plus raconter, à mes petits enfants, les modestes joies que se tissent les personnes dépourvut d'originalité, je veux être une légende, un mythe, je veux, non plutôt, je vais transcender les Sanins... Pour le moment je doit me contenter de ma vie de petit Genin qui est à la recherche de sensation forte.
Quel heure est il ? Hein, quoi ? Dix heure du matin. Ces derniers temps je me lève tard, trop tard... Enfin ça se justifie par le manque de rigueur, j'avoue que je déteste la discipline et c'est bien normal que je me réveille à des heures aussi tardives. Après avoir pris mon petit déjeuné je compte faire une promenade dans la forêt pour emplir mes poumons d'air frais. Pour le moment ça serait déjà bien si j'arrive à soulever mon corps qui frise la perfection de se lit... J'y parviens, difficilement certes, mais j'y parviens et en quelques secondes des maux de tête s'empressent de s'emparer de moi, j'admire le paysage avant de faire mon petit déjeuné copieux. J'aperçois de ma fenêtre, une vieille dame à la peau flétrit, je peux voir sur cette peau, sur les rides de son visage, les bonheur et les malheurs, le parcourt qu'elle a traversé durant sa vie... Tout en prenant mon petit déjeuné- céréale allégé, fruit de la passion qui réussit à me faire voyager dans les îles tropical -je me posais une multitude de questions sur ce personnage... Il m'arrivait de la frôler dans la rue, de la toucher sans la regarder, mais je ne faisais pas attention à elle, ce matin je la regarde sans la toucher... Bon allez, zou il est temps de prendre l'air.

Je suis enfin dehors et le temps est merveilleux, le soleil brille de mille feux, les oiseaux chantonnent leurs bonheurs, aujourd'hui est un jour d'été, tous est été. Je me promène tranquillement dans les ruelles éclairaient par les rires joyeux des villageois, de douces odeurs de nourriture caressent délicatement mes narines. Aujourd'hui tout est beau. Ce moment de prospérité à bien été éphémère, en effet dans le tréfonds de mes intuitions féminine je savais qu'il se tramer quelque chose derrière tout ça, enfin je crois... Évidement que j'ai raison, je ne sais pas pourquoi je doute encore de moi. Finalement je décide de continuer mon chemin et d'admirer les magnifiques arbres que la forêt de Konoha possède. Avant même d'arriver au point voulu, quelqu'un venait de m'interpeller criant " Enma, ENMA AI... C'est bien VOUS, la fille au cheveux vert ? "... Lentement un sourire se dessine sur mes lèvres salée, une idée traverse mon esprit machiavélique, je décide de m'amuser avec lui, je suppose qu'il doit être intelligent étant donné qu'il porte la veste réservé au Juunin du moins j'espère pour lui. Je me met à courir et disparaitre dans les profondeurs de la ville, il me suit, bien lent, j'ai l'impression qu'il est endormi, bref j'ai réussi à l'emmener au onsens dans le dortoir destiné au fille, je me dévête rapidement, je suis nue, je dissimule mon corps nue avec une serviette pour qu'il ne puise pas l'admirer. Après quelques instants d'attente, on peux entendre des mots du genre "goujat, mal élevée, sauvage" et parfois même pour mon plus grand plaisir des baffes assez forte pour que je puise les entendre, je le vois enfin débouler tout en sueur, essoufflé et giflé. Sans même jeter un œil sur mon corps parfait, il me dit que l'Hokage à besoin d'effectif il me donne plus d'information mais je ne comprend rien à ce qu'il dit, trop éreinter pour articuler, ça me fait moins sourire. Je me baisse de façon à être perpendiculaire, je lui pose un baiser mielleux au coin de sa bouche, mes seins s'entrechoquent, l'un essaye de monter sur l'autre, je remarque que le jeune homme rougit, effectivement il y a de quoi, il a une jolie vue.

C'est ainsi que une demie-heure plus tard je suis assise dans l'entrée du village à attendre les instructions.


Postscriptum: je corrige ça demain soir, cette apres midi c'est l'école Wink, en espérant que le poste plaise x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryo no Hebi
Hokage - Admin Associal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 213
Age : 28
Rang : Rokudaime
Date d'inscription : 27/10/2008

Feuille de personnage
Rang: Rang S
Affinité n°1: Suiton
Spécialité n°1: Taijutsu

MessageSujet: Re: EVENT 1, chapitre 1 : Un oiseau de mauvais augure.   Ven 4 Sep - 8:46



Au sommet des montagnes des Hokages, Ryo est assis sur le crane du troisième à regarder s’éveiller son village. L’aurore passait au dessus des cimes des arbres bordant Konoha et annonçait l’arrivée imminente du matin. Cela voulait dire pour le Kage, qu’il devrait bientôt quitter son perchoir pour regagner la terre ferme et plus précisément son bureau. Là où la paperasse s’entasse. Là où toutes les choses ne sont que recommencements sans la moindre originalité. Parfois, il ne lisait même plus ce qu’on lui passait sous le nez et il signait ces fameux documents sans se poser de questions. Il faisait ce qu’on attendait de lui. Sa vie dans les services secrets était bien lointaine maintenant. Quand il essaya d’y repenser, ses souvenirs s’emmêlèrent en une bouillie informe et inextricable. Il connaissait le nombre de missions qu’il avait réalisées, il pouvait même redonner le nom de code de chacune d’entre elles. C’est quand il essayait de se rappeler des détails de ces missions que cela clochait. La seule chose qui lui restait, c’était ces visages, bien souvent ensanglantés, de chaque homme et chaque femme qu’il avait du aider ou abattre. Certains lui redonnaient le sourire, d’autres le plongeait dans une mélancolie qui pouvait déteindre sur son entourage par son aura si particulière. C’est comme si un vent froid le poursuivait constamment. Parfois la brise est douce et apaisante, parfois elle est à glacer le sang tant elle rappelle celle que l’on peut ressentir en parcourant un cimetière.

Dès que les rayons du soleil traversèrent la brume matinale pour l’atteindre, il sut qu’il était temps de commencer cette nouvelle journée. Ryo se leva et regarda tout autour de lui, jusqu’à ce qu’il croise son propre visage gravé sur cette montage. Il avait décidément bien du mal à s’y faire. Les villageois s’étaient donné du mal pour cette gravure et on pourra dire ce qu’on voudra, lui, il la trouvait très réussie. Il ajusta son katana à sa ceinture et sans le lâcher de sa main gauche, le coté où se trouvait également ce sabre, il entame sa descente pour rejoindre son bureau. Il avait gravit tant de fois ces rochers qu’il pouvait se permettre d’être distrait. C’est à ce moment là qu’il aperçu une chose étrange dans le ciel. Un faucon solitaire qui filait droit à travers l’azur. Il stoppa net sa descente et s’accrocha au rebord rugueux d’un rocher pour pouvoir observer le volatile. Il n’était pas hésitant dans son vol et il était facile de deviner qu’il se rendait à la volière de Konoha. Quand il ne fut qu’à quelques centaines de mètres de l’homme aux cheveux saphir, celui-ci le reconnu. Sa provenance ne faisait aucun doute, c’était l’un des meilleurs faucons messagers de Suna.

Sans attendre plus longtemps, l’Hokage se dépêcha de rejoindre la volière. Les décrypteurs furent assez surpris de le voir arriver de si beau matin mais on ne peut pas dire non plus qu’ils s’intéressent aux petites habitudes de leur Kage… Ryo restera avec les décrypteurs jusqu’à ce qu’ils aient terminé. Pour une fois, il avait une bonne raison de tirer aux flancs. De plus, le cas le préoccupait vraiment. Bien qu’il ait encore maintenant plusieurs ninjas de Suna dans ses murs, il n’avait plus vraiment de nouvelles de ce village. S’ils avaient envoyés en messager, c’est que cela devait être important. L’Hokage voyait également une façon de renforcer cette alliance. Il savait que « ces vieux grincheux », les politiciens du village du sable, étaient plutôt contre. C’est certainement l’occasion de leurs montrer qu’ils ont tort. Un sourire se dessina sur le visage de l’homme. Il y voyait en plus une façon de quitter son bureau. Etant en effectifs réduits depuis un moment à cause des ninjas envoyés un peu partout à cause de l’Akatsuki, il décida de prendre en main l’équipe qu’elle que soit la demande de Suna.

Après avoir demandé qu’on le tienne au courant dans les brefs délais, chose qui allait sans dire, il retourna à son bureau pour faire acte de présence. Lorsqu’il croisa ses subalternes et les membres du Conseil de Konoha, il fit comme si de rien n’était. Son visage était imperméable. S’ils se rendaient compte de quelque chose, il était probable qu’ils essayent de l’empêcher de quitter le village. La place d’un Kage n’est pas vraiment sur les champs de bataille mais cet ennui mortel allait le tuer s’il ne pouvait pas un peu bouger.

La nouvelle tomba à 9 heure précise. Un décrypteur arriva en sueur, au bord de la crise cardiaque. Il s’avança vers Ryo d’un pas précipité et lui tendit la missive avec un regard horrifié. Cet empressement et cette peur qu’il ressentait chez son homme, l’inquiéta quand même et il y avait de quoi. Ryo parcourut la lettre sans montrer la moindre émotion, comme à son habitude. Il la replia ensuite et y mit feu. Même si c’était au départ pour tirer aux flancs, cette fois-ci, il voyait mal comment il ne pourrait pas se déplacer. La situation était grave. Il contacta toutes ses forces disponibles et leurs donna rendez-vous à l’entrée du village.

Le temps de finir ses préparatifs et il était partit. Par chance, il ne rencontra personne de curieux sur son chemin et il put rejoindre la rue sans donner la moindre explication. Ils allaient tirer une drôle de tête quand ils s’apercevraient qu’il avait disparu. Cette pensée lui arracha un sourire en coin et il augmenta d’autant plus la taille de ses foulées pour rejoindre le point de rendez-vous. Son pas était lourd quand il frappait le sol et était toujours suivit d’un petit cliquetis métallique probablement dut à son katana. Lorsqu’il arriva sur les lieux, une seule personne était présente. Un genin dont il avait prit le risque d’inviter. Elle n’était probablement pas encore au courant mais elle allait participer à une mission de rang S… Il s’approcha d’elle pour la détailler de plus près. Son regard était froid comme un scientifique qui s’apprêtait à disséquer son cobaye. Son visage finit par s’adoucir sans pour autant devenir plus amical. Il tendit alors la main devant lui.


« Hebi no Ryo… Nous ne sommes encore jamais rencontrés mais on peut dire que vous faites parler de vous, demoiselle. »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enma Ai
Genin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 29
Age : 25
Date d'inscription : 11/08/2009

Feuille de personnage
Rang: Rang B
Affinité n°1: Suiton
Spécialité n°1: Kekkai Genkai

MessageSujet: Re: EVENT 1, chapitre 1 : Un oiseau de mauvais augure.   Sam 5 Sep - 18:04

La douce femme au visage angélique s'est accoté avec son dos sur l'une des portes de l'entrée du village, elle admire silencieusement le paysage. Elle fixe avec intérêt le chemin qui la mènera vers l'aventure, se chemin qu'elle ne peux pas franchir n'étant que genin, elle espère un jour l'emprunter, et pourquoi pas aujourd'hui ? Sa chevelure céladon lui tombe sur son faciès cachant ainsi sa vue, d'un geste brusque et raffinée elle retire cette chevelure abondante se débarrassant de cette tignasse ce geste lui permit d'apercevoir une silhouette se dessiner à une dizaine de mètre d'elle même. Les formes s'intensifient au fur et à mesure de ses pas. En même que la curiosité de notre petite genin se développe. Quelques secondes après elle peux reconnaitre la silhouette mystérieuse. Cette chevelure bleuté, ses yeux azur, les vêtements qu'il portait, c'était bien évidement l'Hokage qui venait vers notre kunoichi. L'odeur de la nature est camouflé à celle de l'Hokage, une odeur douce, mielleuse... Enma n'avait jamais eu l'occasion de le rencontré, aujourd'hui ils allaient faire les présentations, elle savait tout de lui, il ignorai tout d'elle, quel début.

« Hebi no Ryo… Nous ne sommes encore jamais rencontrés mais on peut dire que vous faites parler de vous, demoiselle. »

On fait parler d'elle ? En bien ou en mal ? Un sourire rosé s'esquisse sur ses lèvres exquise, oui on fait parler d'elle puis elle aime sa, que dire d'autre ? Il s'était présenté tel un gentleman, elle pense qu'il est poli & élégant qu'il a l'air d'être un homme attentionné avec les femmes, mais un doute subsiste tout de même est ce un séducteur ? Un bourreau des cœurs qui, après, avoir zigouiller ses victimes se débarrasse d'elles vulgairement comme de vieil chaussette ? Secouant son visage elle ne veux pas penser à ça, de toute manière rien ne se passera entre eux.

« Ai...Enma Ai, qu'avez vous appris sur moi, Hokage-sama ? »

Une simple question, elle ne voulait pas entamer un autre sujet. Ses iris d'une couleur or se plongent dans la profondeur du regard de l'Hokage, elle essaye de remarquer chaque détail sur son corps, mais obnubilé par le charmant jeune homme elle ne constate rien, pour la première fois de sa vie, la belle ne critique pas un homme, elle ne trouve pas une reflexion à lui faire, bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryo no Hebi
Hokage - Admin Associal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 213
Age : 28
Rang : Rokudaime
Date d'inscription : 27/10/2008

Feuille de personnage
Rang: Rang S
Affinité n°1: Suiton
Spécialité n°1: Taijutsu

MessageSujet: Re: EVENT 1, chapitre 1 : Un oiseau de mauvais augure.   Dim 6 Sep - 14:04

La présentation de l’Hokage sembla faire sourire la jeune fille. Il était difficile de savoir à quoi elle pensait même pour lui, qui avait mené de mains de maitre une quantité d’interrogatoires difficiles. Il savait cela dit une chose. Le sourire qu’affichait Enma n’avait rien de sociable. Il devinait une pointe de malice témoignant qu’elle n’en pensait pas moins. Avait-il fait une erreur en s’adressant à elle de la sorte ? Il oublia cette idée. Ses mots avaient été choisis bien avant qu’il ouvre sa bouche. Il ne lâcha pas du regard les yeux de la kunoichi, comme s’il était à l’affut de la moindre dilatation de ses pupilles. On dit que les yeux sont les miroirs de cœur, si elle lui offrait les siens, il n’allait pas s’en priver. Elle pouvait aussi, si elle le voulait, lire dans les yeux de Ryo. Cependant, elle allait être déçue. Le Kage est plus blindé qu’un char d’assaut coté sentiment. Sauf quand il fait des efforts, c’est pratiquement pareil pour son visage. De temps en temps, on peut quand même voir fleurir un sourire aux coins de ses lèvres. Quant aux rires, ils sont chez lui plus rares que des oasis en plein désert.

Immobile, il attendait patiemment qu’elle se présente à son tour. Et ce, même s’il connaissait déjà son nom. Il voulait lui laisser ce plaisir pour commencer sur de bonnes bases. Ils n’allaient peut-être pas se voir énormément après cette mission. Cela dit, ils allaient devoir arriver à se supporter pendant plusieurs jours car cette affaire ne sera pas vite réglée. La jeune femme à la chevelure d’émeraude finit par répondre à la remarque de l’Hokage. Elle montra aussi un intérêt pour ce qu’il savait sur elle. Elle avait du cran et ne semblait pas spécialement mal à l’aise avec la figure numéro 1 de Konoha. C’était un bon point pour elle dans l’esprit de Ryo.

Le Kage attendit qu’elle termine l’examen auquel elle se livrait sur sa personne avant de répondre. Quand il récupéra son attention, il avait eu tout le loisir de réfléchir à sa question et de coupler les informations qu'il possédait. Il avait plusieurs sources sur elle. Certaines plus digne des conversations de bar que d’autres, il a toujours eut cependant cette manie d’analyser la moindre information qui lui arrivait, même insignifiante. Il cligna lentement des yeux et afficha presque imperceptiblement un sourire narquois l’espace d’un d’instant.

« Ce que je sais sur vous… Et bien si j’en crois les rapports que l’on me donne sur chaque ninja de Konoha, vous êtes une Genin très prometteuse avec une affinité plutôt particulière. Maintenant si j’en crois les personnes qui vous ont rencontrée, ils vous ont qualifiée de personne « joueuse ». Ceux-ci, en me faisant leur rapport, n’osaient même pas me regarder dans les yeux. Je me dis donc que c’est peut-être légèrement éloigné de la vérité… »

Pendant qu’il se dirigeait vers le lieu de rendez-vous, Ryo avait pensé qu’il serait le dernier arrivé. Pourtant, il n’y avait que cette femme qui attendait là et avec laquelle il nouait un premier contact. Il avait invité d’autres shinobis qu’il savait fiable. Il espérait que cela soit un problème de messagers plutôt qu’un problème plus grave. Il se voyait mal rappliquer à deux avec un Genin qui plus est. Il détacha ses yeux d’Enma pour regarder autour de lui avant de revenir sur elle.

« Ils sont en retard… Que diriez-vous de me parler de ce que je ne sais pas encore ? Je suis même disposé à répondre honnêtement à vos interrogations, si tant est qu’il y en ait. Je pense que cette expérience pourra être très positive. L’éventualité que nous devions combattre côte à côte n’est pas à exclure. »

L’Hokage se voulait amical, même si sa façon de parlé n’était pas vraiment en adéquation avec ses aspirations profondes. Il pensait de toute façon qu’il était trop tôt pour de quelconques familiarités. Il avait quand même une réputation à préserver et puis, ce n’était pas vraiment son genre d’être quelqu’un de très sociable. Il passait ses journées en solitaire en général et à part les quelques gratte-papiers qu’il avait à son service, il ne voyait pas grand monde…

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enma Ai
Genin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 29
Age : 25
Date d'inscription : 11/08/2009

Feuille de personnage
Rang: Rang B
Affinité n°1: Suiton
Spécialité n°1: Kekkai Genkai

MessageSujet: Re: EVENT 1, chapitre 1 : Un oiseau de mauvais augure.   Lun 7 Sep - 13:49

Le doux zéphyr se blottit sur la peau satiné d'Enma ce qu'il l'a fait à la fois frissonner et sourire, elle scruter ses lèvres d'une tel concentration que quand il répondit à la question de la belle celle-ci sursauta puis il rétorqua une autre phrase. Chacune de ses phrases avaient l'air si bien préparé et construit que ça nous laisse interrogateur, il a l'air de savoir où il va, en même temps c'est un peux l'Hokage donc... Joueuse ? Bien évidement qu'elle l'était c'est un peux sa qualité et son défaut, enfin tout dépend de la situation. Des questions ? Oh, oui elle en a une multitude à lui poser, plusieurs questions sans réponses qui perdurent pendant de longs mois dans ses pensées. C'est une genin et elle reste assez limité en information et puis s'il répondrai honnêtement à toutes ces questions il fallait en profiter. Les traits de son visage s'adoucit, ses yeux se plissaient, puis d'une voix sensuelle qu'elle adressa au beau jeune homme, elle débute par un petit :


« Bon... »

Elle marque un temps, elle réfléchit à ce qu'elle va dire, prend lentement sa respiration comme si elle allait dire une phrase interminable et un peux incompréhensif, regarde attentivement son interlocuteur comme pour capté son attention elle glousse, mais de petit gloussement. Elle n'allait pas y aller par quatre chemin, il faut dire qu'Enma n'a pas la langue de bois elle dit ce qu'elle pense et puis si ça fait plaisir tant mieux sinon ben...Elle s'en fou. Toujours dans la même voix sensuel, elle continue son début de phrase :


« J'espère honnêtement que vous allez répondre... Comment êtes vous devenu Kage ? Qu'est ce que l'organisation nommé Akatsuki, dite moi ? Est-ce un mythe ou est-ce véridique ? Et l'ANBU "NE" est-elle réellement un danger pour Konoha ? Si oui, pourquoi ne pas la dissoudre ? Danzô est à sa tête il parait qu'il veux obtenir le pouvoir et faire de Konoha une sorte d'armée pour détruire les villages, vrai ? Qu'est ce que le Kyuubi ? On m'a dit qu'il était dangereux... C'est bien Naruto qui le détient, pourquoi ne pas l'éliminer si c'est une menace ? Êtes vous célibataire ? Et enfin qu'elle est donc cette mission où je dois participer ? Oui je sais ça fait beaucoup mais je suis une genin il faut dire que nous, les genins, nous sommes très restreint en information ^^ »


Voilà toutes les questions qui la tracassait avaient étés posés manquait plus que les réponses. De toute manière elle était si belle, si douce, elle faisait preuve d'une tel candeur, que si il ne répondait pas il allait passer pour un monstre au près d'Enma. Plusieurs questions rester tout de même à poser en effet, bien que la belle avait une conviction au village, à la volonté du feu, des soupçons sur le village demeure en elle. Tout le monde parle en bien de Konoha, est ce la vérité ? Ou bien est ce la dictature qui fait cela. Se cache-t-il réellement un village souillé par le sang dérrière ce voile d'hypocrisie ? Enfin, Enma joue les journalistes dans son fort intérieure, toute façon elle ne pouvait poser ces questions là, elles étaient trop...Vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryo no Hebi
Hokage - Admin Associal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 213
Age : 28
Rang : Rokudaime
Date d'inscription : 27/10/2008

Feuille de personnage
Rang: Rang S
Affinité n°1: Suiton
Spécialité n°1: Taijutsu

MessageSujet: Re: EVENT 1, chapitre 1 : Un oiseau de mauvais augure.   Lun 7 Sep - 17:32

Ryo commença à comprendre ce qu’entendaient ses ninjas par « joueuse ». Il s’était imaginé que c’était une gamine qui aime s’amuser avec des jeux idiots mais c’était tout le contraire. Il la trouvait même très ou trop mature pour son âge. Ce genre de jeux auxquels elle s’adonnait n’était pas vraiment synonyme d’innocence. Pourtant, il avait l’impression que c’était un genre qu’elle aimait se donner. Passer pour une jeune fille fragile pour attendrir sa proie pour mieux la mordre. Il était incapable de dire si elle était vraiment dangereuse ou si cela restait vraiment un jeu pour elle. Le fait est qu’il avait l’impression que la jeune fille essayait de le déstabiliser, voire de le séduire. Il trouvait ça amusant surtout en prenant en compte la différence d’âge qu’il y a entre eux deux. L’Hokage faisait fort jeune mais il approchait quand même de sa 29ème année d’existence. Quant à la jeune fille, si sa mémoire ne lui faisait pas défaut, il se rappelait qu’elle avait seulement 16 ans.

Enma indiqua qu’elle réfléchissait par un petit « bon… ». Visiblement, elle avait beaucoup de chose à demander et ne comptait pas beaucoup parler d’elle. Elle prit une profonde inspiration tout laissant échappés de petits rires étouffés que le Kage remit sur la façon qu’elle avait de vouloir se faire remarquer. Sauf pour regarder autour de lui, Ryo n’avait pas encore lâché la Kunoichi du regard. Il ne souhaitait pas rater le moindre signe inconscient de sa part. Cela dit, Il voyait bien qu’elle était assez à l’aise en présence d’un homme. Elle ne laissait pas filtrer grand-chose mais il commençait à comprendre sa façon de se comporter. Etait-ce sa manière la plus naturelle d’agir ou l’un des masques qu’elle s’imposait pour cacher ses vrais sentiments ? Il fallait avouer que ses manies étaient plutôt suspectes. Cependant, l’Hokage se refusait tous les préjugés qui lui traversèrent l’esprit. Il ne supporte pas les clichés et ne compte pas lui imposer son opinion.

D’une voix douce et sensuelle, la jeune femme commença à déblatérer toutes une foule de questions sans faire de pause. A la façon d’une machine, le Kage enregistra toutes les questions qui lui arrivèrent et releva à peine le fait qu’elle remette son honnêteté en question. Sa première question, sur la manière dont il est devenu Kage le surprit quelque peu. Il arqua un sourcil le temps qu’elle passe à la question suivante. Elle savoir ce qu’était l’Akatsuki. Deuxième « arquage » d’un sourcil. Elle voulu ensuite que qu’il lui parle de l’ANBU"NE", voulait-elle dire l’ANBU ? La question qui en découla portait sur Danzô. Ryo arrêta d’être surprit et écouta le reste avec attention. Kyûbi… Naruto… Est-ce qu’il est célibataire ? Et enfin la question la plus légitime, quelle était cette fameuse mission à laquelle elle était convoquée ? L’Hokage alla se placer à coté d’Enma et tourna la tête vers elle.

« J’espère que je ne vais rien oublier face à temps d’excitation dans les questions que vous vous posez… Bien. Il y a deux façons de devenir Hokage. La première est d’être choisit par l’Hokage actuel pour le seconder. La deuxième est d’être choisit par Daimyo, le seigneur féodal, et plus précisément le conseil du Daimyo du pays du Feu. Il entre en scène quand il faut choisir un nouveau chef de Konoha dans la précipitation. Disons que pour ma part, j’ai profité de la disparition de Tsunade… »

Il resta un long moment pensif, perdu dans ses souvenirs. Il repensait très certainement la disparition de Tsunade. On peut dire qu’elle a surprit tout le village car ça c’est passé du jour au lendemain. Elle qui s’était tant investie pour Konoha. Ryo s’était toujours plus ou moins bien entendue avec elle. Les ninjas de Konoha pourront le confirmer. Il n’était pas rare de les voir s’afficher tout les deux ensembles. Ce qu’il n’a jamais dit c’est qu’il ne la trouvait pas vraiment à sa place en tant qu’Hokage. En tant que ninja médical, même si elle était très forte, il la pensait dépassée face à ces nouvelles puissances naissantes.

« Je ne vous demanderai pas où vous avez entendu parler de l’Akatsuki mais je vous demanderai de garder ce que je vais dire pour vous. Ce n’est pas un mythe, l’Akatsuki existe vraiment. Nous avons peu d’informations sur elle mais nous savons qu’elle est composée de ninja très puissant et qu’elle propose ses services aux différents villages. Si on ne m’a pas menti, Konoha n’a jamais accepté l’aide de ces criminels. »

Il avait accepté de lui révéler cette information car l’apparition de l’Akatsuki pendant cette mission n’est pas à exclure. Il était donc obligé de lui faire confiance mais il espérait qu’elle n’irait pas répéter partout que cette organisation existe. La population risquerait d’être terrifiée pour rien. Ce ne serait profitable pour personne sauf pour l’Akatsuki elle-même. Elle pourrait accroitre son influence grâce à cela.

« L’ANBU est le nom que l’on donne aux unités d’élites de Konoha. L’ANBU est présente dans chaque village, elle constitue le fer de lance de ceux-ci. Elle n’est en rien dangereuse pour le village. Maintenant, je sais pourquoi vous vous faites des idées car Konoha possède deux ANBU, la première est sous mes ordres, la deuxième est sous les ordres de Danzô. Elle est également appelée Racine. Celle-ci est donc hors de mon contrôle mais je ne peux pas dire qu’elle soit mauvaise. Concernant l’envie de Danzô de prendre le pouvoir, ce n’est qu’une rumeur. Par le passé, il a bel et bien essayé de renverser le l’Hokage mais Konoha ne s’est pas laissé faire. Sa rébellion a été écrasée et il a perdu la majeure partie des pouvoirs qu’il avait avant. Pour le moment, il est impossible qu’il puisse réaliser ses desseins car tout le monde se méfie de lui au village. Il n’y a vraiment que le conseil du Daimyo qui pourrait lui permettre mais tant que je suis en vie, j’ai bien peur qu’il doive attendre un moment… »

L’homme à la chevelure bleue semblait très confiant dans ses propos. Il savait en effet de source sûre que le vieil homme se méfiait de lui comme de la peste et cela s’était vérifié à plusieurs reprises. Depuis le moment où il est devenu Kage, Ryo n’a jamais eut le moindre problème avec Danzô. Il se permettait parfois quelques conseils judicieux que l’Hokage suivait bien évidemment. Maintenant, il était possible que cette vieil fouine ait quelque chose derrière la tête. Une chose que même Ryo ignorait…

« Kyûbi est ce que l’on appelle un Bijû. C’est un démon qui faillit raser Konoha il y a quelques années. Un peu avant votre naissance je dirais. Pour sauver le village, Minato Namikaze, le père de Naruto qui était aussi le quatrième Hokage, scella le corps du démon dans le corps de son fils. Depuis l’ores, cet enfant possède une réserve de chakra énorme mais il peut-être une bombe à retardement si jamais le sceau est brisé. Pourquoi est-ce qu’on ne s’en débarrasse pas ? Si je vous disais demain que le Shoton est dangereux et qu’on devait vous éliminer ? Toute vie est précieuse. Naruto se bat pour le village et il n’a pas demandé à avoir un démon dans ses entrailles. »

Il n’appréciait pas vraiment ce caractère cru chez la jeune fille. Se débarrassait-elle de tout ce qui la gênait comme ça ? Il y a une métaphore qui correspondrait à son attitude, la mante-religieuse. Cet insecte joue avec les males, se reproduit avec eux avant de les manger. Il espérait vraiment se tromper sur son compte…

« Concernant la mission, je préfère attendre les retardataires pour ne pas répéter plusieurs fois la même chose. Et enfin, oui je suis célibataire. On ne peut pas dire que j’ai vraiment le temps de roucouler… Surtout avec mon travail. Pourquoi ? Vous êtes intéressée demoiselle ? »

Un petit sourire en coin provocateur se dessina sur le visage de Ryo. Peut-être avait-elle espérée qu’elle arriverait à le décontenancer ? Il a une nouvelle fois trouvé cela amusant. C’était un sujet moins sérieux que les autres et ça ne le déplaisait pas plus que ça. Il n’aurait jamais pensé qu’Enma serait partie sur te terrain là. C’était des questions intéressantes mais il s’attendait plutôt à parler techniques de combat et goûts musicaux. Il laissa un moment à la jeune fille pour réagir avant d’enchainer.

« Vous êtes encore nouvelle à Konoha, vous aviez le droit de poser des questions le concernant… »

On peut dire qu’il avait aussi exhaustif et été aussi honnête qu’il pouvait l’être dans ses réponses. Certaines informations devaient rester secrètes et comme elle l’avait si bien dit, c’est une Genin. Exécrant le mensonge, il refusait le l’utiliser avec un frère ou une sœur d’arme mais il ne considérait pas l’omission comme un mensonge en soit. La vie de ninja est impitoyable et la fin justifie bien souvent les moyens. Même Enma devait savoir ça malgré son âge.


« Avant de repartir sur une nouvelle série de question qui m’obligera à parler un long moment. Que diriez-vous d’un peu me parler de vous ? Vous pouvez me parler de ce que vous voulez. Ce qui vous a poussé à quitter Iwa, comment vous aimez occuper vos temps libre et cetera. »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X- Akemu
Anbu - Racine
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7
Age : 26
Date d'inscription : 18/09/2009

Feuille de personnage
Rang: Rang B
Affinité n°1: Futon
Spécialité n°1: Taijutsu

MessageSujet: Re: EVENT 1, chapitre 1 : Un oiseau de mauvais augure.   Sam 26 Sep - 21:08

    Le soleil ne faisait que se lever à peine que plusieurs ninjas étaient déjà levés et sur le qui-vive. Un rassemblement de ninja avait lieu dans les sous sols de Konoha. Là où les conduits d'eau passaient et là où les piliers de konoha se tenaient. Un homme, habillé d'un kimono blanc et la moitié d'un autre kimono attaché à son côté droit, se tenait debout face à une bonne centaine de ninja agenouillé. Cet homme était Danzo, un prétendant au titre de Hokage. Il était assez âgé et effrayant pour certaines personnes. Mais tout ceci n'est pas concentrer sur ce personnage quelque-peut intéressant et imposant dans l'histoire de konoha. Mais sur un des ninjas présents, il s'agit du jeune X. Il était habillé d'une cape blanche déchiqueté et trouvé au niveau des pieds et jambes et d'un kimono noir en dessous. La capuche cachait la partie haute de son masque tandis que le bas du masque était tâché de sang et d'une peinture noire sur ce masque, qui était à l'origine d'un blanc éclatant.
    Danzo ouvrit la parole et expliqua donc ce qui se passait au-dessus. Sur Konoha.


    Danzo : Le meilleur faucon de Suna vient d'arriver, les décrypteurs ont enfin fini leurs travail et ce qui se passe à Suna m'a été dissimulé.
    Malgré cela j'ai été autorisé à envoyer un de mes hommes pour soutenir le Hokage...

    Des petits rires se firent entendre et brusquement la voix de Danzo s'aggrava en doublant d'intensité.

    Danzo : Il à été très clair que durant ces cinquante dernières années je n'ai put rien faire de plus qu'attendre que le poste de Hokage se libère afin rendre service au village de Konoha.
    Je tien donc à envoyer un de mes meilleurs hommes, mais d'autres le suivront à la trace sans jamais se faire repéré afin de suivre le cour de sa mission.

    Tout les regard se posèrent sur X qui se leva lentement. Danzo l'avait fait prévenir qu'il allait devoir partir de toutes urgence dès son réveil. C'est pourquoi le jeune X enleva son masque...
    On put voir ses fines lèvres et la cicatrice les coupants sur le côté. La mâchoire était musclé et le nez fin et tout aussi magnifique le reste du visage que l'on pouvait voir.
    Danzo souriait, X s'avança vers le chef de la section ANBU et s'agenouilla de nouveau juste devant lui et très lentement il prit la parole...


    X : Qu'attendez vous de moi maître...?

    X devait être l'un des seuls à ne pas avoir rit juste quelques minutes auparavant. Danzo l'avait remarqué et répondit poliment en le regardant de haut

    Danzo : Je veut que tu soutienne le Hokage et que tu fasse extrêmement attention au Rokudaime. Il n'est pas une personne de confiance mai malgré ça, nous devons le respecté.

    X - Akemu acquiesça et se leva puis juste avant de se retourné il demanda : Quel nom porterai-je ?

    Danzo disparut dans un nuage de fumé en laissant ses dernières paroles résonné dans les sous sols de Konoha. Au même moment tout les Ninja dans les sous sols se dispersèrent afin de ne pas révélé leurs présence sur ces lieux et reprirent tous leurs activités.

    Echos - Danzo : "Akemu..."

    X savait désormais ce qu'il avait à faire et sauta pour remonté les galeries et se retrouva dans une petite maisonnette au coeur du village de konoh, il referma la trappe au sol et remit silencieusement son bar juste dessus afin que personne ne puisse se douté qu'il y ai un passage chez lui. X sortit de chez lui et regarda à droite puis à gauche afin de voir s'il n'y avait pas des villageois ou d'autres ninja. Doucement il avança en refermant sa porte, il chuchota quelque chose d'incompréhensible et disparut d'un coup. Désormais il était dur le crâne du kage, le Rokudaime. Le ninja, portant une cape blanche qui scintillait aux premiers rayons de soleil. Le ninja, qui s'appelait maintenant Akemu, sauta dans les airs afin d'atterrir plus loins sur la plate forme au dessus du bureau du Hokage. Il regarda l'horizon au loin et, avec un fin sourire, il disparut net dans un simple coup de vent.
    Pendant ce temps là Ryo, le kage du village caché des feuilles, semblait discuté avec un ninja de type féminin dont les cheveux vert brillaient sous ce soleil levant. Elle portait alors une tenue assez à la mode, même si en réalité les ninja ne regarde pas vraiment les femmes. Le kage était plus grand aux cheveux mi-long d'un bleu intense qui semblait être peigné finement et parfaitement propre. Il portait juste une armure bleuté avec quelques motifs.
    Lorsque le ninja, portant une longue cape blanche déchiqueté et troué aux bord, apparut juste à côté du Rokudaime, coupant ainsi une discutions forte intéressante, en faisant sursauté juste un peut la jeune genin. Le ninja s'agenouilla devant le Hokage et se présenta.


    X - Akemu : Bonjours maître Hokage. Mon nom est Akemu, je suis envoyé par maître Danzo pour vous escorté et vous aidé lors de la mission.

    Akemu marqua donc une pause et repris

    X - Akemu : Je n'ai eu aucunes indications sur le type de mission qu'il s'agit, mais je crois savoir qu'il s'agit d'une demande de Suna...

    Le silence se fit lorsque Akemu coupa net sa phrase, un vent frai traversa le village alors qu'Akemu, toujours agenouillé, fit scintillé sa cape blanche au soleil. Le vent changea brusquement de direction et le froid s'installa à l'attente de la réponse du Hokage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enma Ai
Genin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 29
Age : 25
Date d'inscription : 11/08/2009

Feuille de personnage
Rang: Rang B
Affinité n°1: Suiton
Spécialité n°1: Kekkai Genkai

MessageSujet: Re: EVENT 1, chapitre 1 : Un oiseau de mauvais augure.   Jeu 1 Oct - 15:10

Enma le voyait absorbait toutes les questions comme un automate, sans même protester quelque chose, il avait répondu à toutes ces interrogations qui posaient problème à notre belle héroïne. Il avait donc été promu Hokage parce que Tsunade-Sama- reine de la médecine - avait disparut, quel aubaine pour lui, Enma se pose la question du "coup montée" on ne sait jamais, on ne juge pas jamais un bouquin sur sa couverture, malgré la gentillesse de l'Hokage actuel il faut se méfier. Akatsuki existe réellement, s'ils sont bien des ninjas "surpuissant" pourquoi travailler pour les villages ? Enfin bref même si l'interlocuteur répondait parfaitement bien aux questions d'Enma, celle-ci avait du mal à comprendre leurs sens, bien qu'elles ne soient pas compliqués. Elle analysait les réponses très rapidement, bien qu'elle était très captiver par les solutions qu'amenait le Hokage, une seule et unique réponse avait suscité l'interêt de notre sulfureuse héroine, la réponse à l'interrogation sur le célibat : « Et enfin, oui je suis célibataire. On ne peut pas dire que j’ai vraiment le temps de roucouler… Surtout avec mon travail. Pourquoi ? Vous êtes intéressée demoiselle ? » c'était la réponse qu'elle avait à peux près attendu. Ses joues sont rapidement devenues rouges, timidement, charnellement, d'une voix basse elle sussura délicieusement les petits mots suivants « Bien sûr que je le suis ... » Rapidement elle posa sa main sur sa bouche comme pour faire comprendre à son interlocuteur qu'elle avait dit une bétise, un rire géné s'échappa des lèvres mouillées de la belle Enma.

A peine avait-il répondu aux questions qu'il enchaina très rapidement en posant à Enma l'ultime interrogation « [...] Ce qui vous a poussé à quitter Iwa [...] ». Voilà donc une question des plus interessante pour l'Hokage, la belle rose qu'était Enma venait de se décomposer intérieure face a l'Hokage. Pourquoi posé une tel question ? Pourquoi vouloir ressaser le passé ? Le passé c'est le passé, dossier classés dans les songes ,enffouit dans les sombres ruelles des souvenirs. Elle veux s'en débarasser alors parler encore de ça ne l'aidera pas. Même si le mentale de notre belle c'était décomposer à l'extérieure on ne pouvait rien appercevoir, sauf un petit rictus qui venait se dessiner sur les fines lèvres d'Enma.

Un homme vient interrompre leurs discussion faisant sursauter notre belle héroïne qui s'apprétait à répondre à son interlocuteur. Il se présenta rapidement déclinant ainsi son nom et son prénom. Ce qui avait choqué Enma c'était qu'il n'avait même pas jeté un coup d'oeil sur se délicieux corps qui ne demandait qu'à être regardé. Elle ne pouvait pas contrôler sa bouche et rétorqua :

« Je suis pas invisible, t'est gay ? »



[hrpg : Bonne nouvelle Smile... Je suis pas mort x)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryo no Hebi
Hokage - Admin Associal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 213
Age : 28
Rang : Rokudaime
Date d'inscription : 27/10/2008

Feuille de personnage
Rang: Rang S
Affinité n°1: Suiton
Spécialité n°1: Taijutsu

MessageSujet: Re: EVENT 1, chapitre 1 : Un oiseau de mauvais augure.   Mar 6 Oct - 12:05



On ne peut pas dire qu’Enma était très forte pour cacher ses intentions. On aurait dit un jeu d’acteur assez grotesque et surfait. Après lui avoir avoué que je n’avais personne dans ma vie et lui avoir demandé sur le ton de la plaisanterie si elle était intéressée, elle se mit à rougir et lança d’une voix timide qu’elle l’était. J’avais du mal à croire que la jeune fille rougissait vraiment par timidité plutôt que pour se donner un genre. Elle alla même jusqu’à se cacher la bouche pour faire croire qu’elle ne voulait pas dire ça, que c’était une bêtise, puis se mit à rire légèrement. Un rire étouffé et gêné que je croyais également surjoué.

Quand est venu le tour de ma question, elle ne me répondit pas tout de suite. Il lui en a fallu du temps pour dire ce qu’elle aimait faire… A moins qu’autre chose dans ma question la dérangeait ? En tout cas, elle ne laissait rien transparaitre si ce n’est cet air absent. Peut-être lui ai-je rappelé un mauvais souvenir en évoquant Iwa. C’était la possibilité la plus vraisemblable. Maintenant, il restait à savoir si c’était un souvenir heureux ou malheureux. Le fait que je parle d’Iwa était dans l’unique but de montrer que je connaissais mes ninjas. J’aurais plutôt attendu qu’elle me dise qu’elle avait envie de changer d’air ou que ses parents ont voulus déménager… Enfin bref, je ne devais pas connaitre tous mes ninjas aussi bien que je le croyais car un inconnu fit son apparition.

Il s’était déplacé assez rapidement et furtivement mais pas assez pour tromper mes propre réflexe de shinobi. Enma, quant à elle, sursauta. Le premier réflexe du ninja fut de s’agenouiller. Un membre de l’Anbu ? Les autres n’ont pas tendance à se donner en spectacle avec des courbettes de ce style. L’homme portait une tunique majoritairement blanche. Une capuche lui cachait le haut du front et une cape mitée. C’est tout ce que je pouvais voir d’où je me trouvais. Il se présenta et annonça la raison de sa visite. Lorsqu’il évoqua le nom de Danzo, je ne pus m’empêcher d’afficher un regard perplexe. Comment ce vieux singe avait-il fait pour savoir ? Ca m’a fait penser qu’à mon retour, je devrais revoir la sécurité et même la changer. Si cette mauvaise herbe qu’est la Racine a réussit à s’infiltrer dans ma propre Anbu… Pour en revenir au ninja, il s’appelait Akemu et la raison officielle de sa présence était qu’il était là pour m’aider dans ma mission. Il marqua une pause et enchaina en disant qu’il ne savait pas grand-chose de la mission dans laquelle il avait été embrigadé. Il savait juste que cela avait un rapport avec Suna. Je n’ai même eut le temps de répondre quoi que ce soit, que déjà, Enma réagissait. Elle n’aimait pas qu’on ne lui prête pas attention et alla jusqu’à traité l’homme de Danzo de gay. J’ai trouvé la remarque amusante mais je ne pouvais rien laisser paraitre. D’un geste de la main calme et posé, je lui ai intimé de se taire poliment. J’ai ensuite porté mon regard sur le nouvel arrivant.

« Alors comme ça Danzo veut m’aider ? Quelle drôle de formulation... Relevez-vous. »

Je me suis éloigné des deux shinobis et j’ai regardé vers Konoha en levant ma main droite vers le ciel. En un éclair, une quinzaine de ninjas des services spéciaux firent leur apparition. Ils se placèrent en deux parfaites rangées de sept. Le quinzième étant le responsable, il était quelques mètres en avant du groupe, un genou au sol et le regard dirigé vers le sol. Grâce à la course du soleil, je me suis rendu compte que nous avions perdu d’ores et déjà trop de temps. Tant pis pour les derniers hommes que j’ai convoqués, nous devons partir sans plus tarder.

« Je vous ai tous convoqué ici pour une mission capitale. Notre allié, le village de Suna, a de graves problèmes en ce moment même. J’espère juste que nous pourrons arriver à temps, étant donné qu’il faut plus de deux jours à pied et à bonne allure pour les atteindre. Nous n’avons pas beaucoup d’informations mais ils soupçonnent une action de l’Akatsuki, un attentat contre le village de Suna. Pourquoi ? Nous ne le savons pas encore. Ce que je peux vous dire, c’est que ce sera une mission éclair. Nous n’y allons pas pour des vacances ! Dès qu’elle sera terminée, nous rentrerons tous ici, à Konoha. Maintenant, nous partons ! »

J’ai tourné le dos aux troupes et j’ai commencé à marcher vers la sortie. Une fois dehors, j’ai augmenté l’allure de façon à obtenir rapidement mon rythme de croisière. Je savais que les quinze membres de l’Anbu ne poseraient pas de question mais rien n’était moins sûr avec Akemu et Enma. De toute façon, je n’avais pas forcement de réponse à leur donner…

Spoiler:
 

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuki Katsumoto
Conseillère de l'Hokage
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8
Age : 23
Rang : A
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Rang: Rang A
Affinité n°1: Futon
Spécialité n°1: Taijutsu

MessageSujet: Re: EVENT 1, chapitre 1 : Un oiseau de mauvais augure.   Sam 24 Oct - 18:39

  • Une petite maisonnette de Konoha sans histoires. Une odeur douce, des fleurs sans doute. L'air frais et matinal commençait à se faufiler à l'intérieur par une fenêtre entrouverte. Le seul bruit qui venait percer le silence était celui de ronflements émis par une jeune kunoichi qui dormait à point fermés. Une fois toutes les deux semaines, la jeune femme se prenait une journée de congé pour dormir, manger et s'adonner à des activités de toutes sortes. Le mois dernier, elle s'était d'ailleurs mit au jardinage, d'où la quantité importante de plantes vertes qui s'étaient infiltrées dans son petit appartement. Se tournant et se retournant, Yuuki rêvait de sa dernière mission. Sans cesse, elle revoyait la petite fille recevoir le kunai en plein front. Ça avait été atroce comme mission et maintenant, le seul fait de repenser à cela était presque suffisant pour lui faire avoir un haut le cœur.

    Soudainement, un ninja portant la veste des chuunins arriva devant chez elle. Avec empressement, il frappa à la porte. Rien. Il tendit l'oreille et perçut les ronflements de la kunoichi. Poussant un soupir, il sortit et se dirigea vers la fenêtre. En un bon, il était au deuxième étage, sur le bord de la fenêtre entrouverte. Il l'ouvrit silencieusement, histoire d'avoir plus de place et de pouvoir s'y asseoir. Ce fut à ce moment qu'il réalisa que le lit de Yuuki était sur le bord de ladite fenêtre. Être entré sans plus d'attention, il lui aurait tombé dessus et son réveil aurait été tout aussi agréable que l'humeur qui en aurait résulté. D'abord hésitant, il l'appela par son nom. N'ayant pas de réponse, il frôla l'épaule dénudée de la jeune femme. Cette dernière se mit à grommeler et se retourna, faisant maintenant dos à l'individu. Ce dernier réessaya, il était de son devoir de l'avertir que l'Hokage voulait la voir immédiatement aux portes du village.


    - Mademoiselle Yuuki... Il vous faut vous réveiller. Hebi-sam...

    Instantanément, la kunoichi ouvrit les yeux et se redressa. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, elle s'était saisie de son oreiller et frappait l'intrus. Ce dernier en fut surpris et manqua de peu de tomber tête la première dans le vide. S'agrippant au bord de la fenêtre à l'aide de son chakra, il balbutia des excuses et tenta de livrer son message. Malheureusement, cela pris quelques coups avant que la kunoichi ne remarqua enfin le bandeau frontal du ninja. Gênée, elle déposa l'oreiller sur ses propres genoux et se mit à rougir de honte. Encore à moitié endormie, ses yeux noisette fixaient le chuunin tout en menaçant de sombrer à nouveau dans le sommeil. Quant à ses cheveux, ils étaient mêlés et sans dessus dessous. Encore à l'état entre le sommeil et l'éveil, elle marmonna des excuses. Sur ce, le messager reprit la parole.

    - Ce n'est rien, je comprends que vous ayez de tels réflexes. Hebi-sama m'a envoyé pour vous prévenir qu'il voulait vous...

    - Hebi-sempai! Vraiment? Qu'est ce qu'il a dit ?!

    Dès que le nom de l'Hokage avait atteint ses oreilles, les derniers signes de sommeils s'étaient évaporés et la kunoichi semblait prête à sauter partout comme un ressors. Frappant son oreiller de son poing, elle approcha son visage de celui du ninja et se mit à lui parler d'une voix énergique, autoritaire et légèrement frustrée. Ses fines mains agrippèrent le col du messager et elle planta son regard dans le sien.

    - Mais vous auriez pu le dire plus tôt! Qu'est ce que vous attendiez nom de dieu! Que je le devine! Mais qu'est ce qu'il veut!! Ce doit être urgent, alors vite!

    Légèrement embarrassé par la réaction "excessive" de la jeune fille, il appuya sa main gauche sur son épaule pour essayer de la garder à une certaine distance de lui. Dans son autre main et ses deux pieds, il s'agrippait au rebord de la fenêtre tout en concentrant son chakra. Légèrement gêné, ses pommettes devinrent rosées et il tenta de continuer son message. Le regard insistant et la prise de la demoiselle semblaient attendre chacun de ses mots pour les assimiler le plus vite possible. L'individu espéra durant un moment que c'était vraiment important, il ne voudrait pas s'attirer ses foudres plus tard pour l'avoir réveiller pour pas grand chose.

    - Il vous demande, aux portes de Konoha. L'un des meilleurs faucons de Suna est arrivé avec un message plus tôt. Pratiquement personne ne connait encore le contenu du message et....

    Yuuki avait les informations qu'elle désirait avoir. Elle le remercia bien rapidement, puis le frappa d'un coup de pied pour le chasser de sa fenêtre. Sans plus de délicatesse, elle referma la fenêtre avec empressement et se leva. Sa main empoigna sa brosse et elle démêla la plupart des nœuds qui s'étaient formés durant la nuit, tout en se dirigeant vers ses vêtements. Heureusement, elle les avait préparés la veille. Laissant tomber la brosse à cheveux par terre en plein milieu de sa chambre, elle s'empressa de retirer son pyjama. Toujours aussi rapidement, la kunoichi enfila ses vêtements de ninja et noua solidement son bandeau frontal, bien en place. Ensuite, Yuuki se dirigea vers son shuriken fuma, bien gentiment accroché au mur. C'est alors qu'elle marcha sur la brosse, se blessant ainsi le pied droit. Lançant un juron, elle agrippa ensuite le shuriken de grande taille et le fixa à son dos. Bien évidemment, elle emporta avec elle son autre shuriken fuma, celui-là pliable pour un meilleur rangement et une plus grande discrétion. Elle prévu aussi six kunais et quatre parchemins explosifs, sans oublier deux fumigènes et des pansements. Vint ensuite le tour des barres énergisantes et des shurikens ordinaires. Pour compléter le tout, la jeune femme enfila ses longues bottes. Faisant le tour de ses bagages préparés à la va-vite, elle estima que tout était en ordre. Akuma de la racine venait d'arriver aux portes du village lorsque la kunoichi claqua sa porte et s'engagea dans les rues de Konoha.

    Pour éviter toute perte de temps, la kunoichi bondit sur les toits pour y continuer sa progression. De plus, elle concentra son chakra dans ses jambes pour sauter plus vite et plus loin. Le vent chaud glissa sur sa peau, lui arrachant un petit sourire de joie. C'était si agréable de sentir cette chaleur sur son épiderme, pour rien au monde elle n'échangerait cette sensation de doux voile chaud. Toutefois, elle n'eut pas le temps de vraiment s'y attarder puisqu'elle devrait arriver le plus rapidement possible. Si jamais elle arrivait et qu'il était trop tard, non seulement Hebi-sempai ne serait pas très content d'elle, mais en plus elle manquerait à son devoir de ninja de Konoha. Ni une ni deux, elle haussa le pas pour se diriger vers sa destination aussi rapidement que possible. Lorsqu'elle arriva aux portes, ils étaient déjà partis.

    Furieuse, Yuuki fixa les grandes portes qui semblaient la narguer. Si seulement ce ninja se serait dépêché ne serait ce qu'un peu plus, elle aurait sans doute réussi. Fermant les yeux, elle poussa un soupir et se concentra. Si elle ne se trompait pas, ils étaient à une trentaine de mètres au Nord. Elle était en retard, mais s'en était un qu'elle pourrait rattraper. La ninja se remis en route aussi vite que possible. Après quelques minutes de course intensive, plusieurs silhouettes furent enfin visibles. Haussant le pas un peu plus, elle parvint à se rapprocher suffisamment d'eux pour qu'ils l'entendent.


    - Hebi-sempai! Je suis là!!

    Finalement, la demoiselle arriva à leur hauteur, toute souriante. Elle inclina la tête vers l'Hokage en signe de bonjour, tout comme en signe de respect. Ensuite, elle fit un petit signe de la main vers les autres ninjas qui étaient du voyage. Quand même bien elle ne savait pas encore totalement pourquoi, Yuuki était en route vers Suna, prête pour sa prochaine mission. Et au revoir la journée de congé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryo no Hebi
Hokage - Admin Associal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 213
Age : 28
Rang : Rokudaime
Date d'inscription : 27/10/2008

Feuille de personnage
Rang: Rang S
Affinité n°1: Suiton
Spécialité n°1: Taijutsu

MessageSujet: Re: EVENT 1, chapitre 1 : Un oiseau de mauvais augure.   Lun 26 Oct - 18:22

Le groupe de ninjas s’était mit en marche avec enthousiasme directement après l’explication de la mission. J’ai pu d’ailleurs très rapidement commencer à courir en étant sûr qu’ils me suivraient. Nous ne courions pas depuis très longtemps, une dizaine de seconde tout au plus, lorsqu’une voix familière m’annonça sa présence. Cette voix, j’aurais pu la reconnaitre entre mille, c’était Katsumoto qui nous rattrapait. J’étais étrangement heureux de la savoir à mes cotés. Peut-être était-ce parce que je m’étais fait à l’idée qu’elle ne m’accompagnerait pas pour une fois ? Difficile à dire. Sans pour autant ralentir l’allure, j’ai attendu qu’elle me rejoigne à la tête avant de lui adresser un fin sourire.

« Je suis content que vous soyez à mes cotés, Katsumoto. J’aurais peut-être été plus rassuré de vous savoir au village mais c’est très bien comme ça. Est-ce que vous connaissez le Poker? Katsumoto ? Car c’est un fameux coup de Poker que je suis en train de tenter là… »

Nouveau sourire énigmatique. Je lui ai laissé le temps de cogiter un peu avant de poursuivre. On ne peut pas vraiment dire que j’ai utilisé des mots très rassurants. Surtout qu’elle ne savait encore rien de cette fameuse mission à laquelle je l’ai invitée. Sans prévenir, j’ai bondit d’un coup sur les cotés. Quittant le sentier pour rejoindre la forêt, j’ai poursuivis la course d’arbre en arbre. Le trajet allait peut-être être plus fatiguant mais nous devions aller le plus vite possible. Nous ne dormirons pas beaucoup cette nuit non plus, deux heures au plus, de façon à reposer les muscles le strict minimum. Mon visage avait reprit son sérieux lorsque je l’ai à nouveau tourné vers ma conseillère.

« Personnellement, je pense être un bon bluffeur mais c’est toujours mieux lorsqu’on a un peu de jeu derrière. Ne croyez pas que je vous compare à une simple carte Katsumoto. Pour rester dans les métaphores, vous valez une bonne main à vous toute seule. La mission d’aujourd’hui ne sera pas simple. J’ai dit que ce serait un coup de Poker car j’ai considérablement affaiblit les défenses de Konoha pour ménager un effet de surprise. C’est donc pour ça que j’ai également dit que je serais plus rassuré de vous savoir au village à le protéger. Si vous n’approuvez pas et que vous ne comptez pas jouer avec moi, je ne vous en tiendrais pas rigueur… »

Sans m’en rendre compte, j’avais accéléré peut-être un peu trop fort. La moitié de l’expédition avait été distancée d’une bonne dizaine de mètres. J’oublie parfois que tout le monde n’a pas les mêmes capacités. Ou alors était-ce parce que je ne voulais pas qu'il entende ce que j'avais à dire à Katsumoto? J’ai ralenti presque imperceptiblement la vitesse tout en continuant de m’adresser à ma protégée.

« Vous le savez sans doute, nous sommes en train de nous diriger vers Suna. Ce matin même, nous avons reçu un message alarmant de notre allié. Ils craignent une attaque massive de l’Akatsuki. Il y a donc deux raisons pour lesquelles je prends autant de risques. La première, c’est bien sûr de protéger Suna de l’Akatsuki car nous ne pouvons pas perdre un allié dans cette bataille. La deuxième, c’est de porter un coup fatal à l’Akatsuki pour ne pas qu’ils se relèvent. D’après les informations que nous avons, ce groupe de criminels n’est pas très grand, une dizaine de membres environs. Pour attaquer Suna, ils auront besoin d’un effectif important et ils ne s’attendront certainement pas aux renforts de Konoha.

Je sais ce que vous vous dites. Le devoir d’un Hokage est de protéger Konoha, pas de le rendre vulnérable. Sachez que si cette mission venait à échouer, j’ai déjà prévu d’abandonner mes fonctions. De toute manière, Danzo ne me ratera pas. C’est pour ça qu’il m’a envoyé un de ses hommes dans les pattes. Si ça venait à arriver, je n’aurais plus qu’à espérer qu’ils vous choisissent comme successeur à la place de ce vieux sournois. A mon avis, vous seriez à la hauteur, je n’ai plus rien à vous apprendre. Enfin… Ne soyons pas si pessimiste. »


Je me suis surprit à sourire à la jeune femme. Je n’avais pas le droit de mettre à l’épreuve son mental dans une pareille situation. Je ne savais d’ailleurs pas comment elle allait réagir à face ces révélations. J’avais fait preuve de franchise, trop peut-être mais je ne voulais laisser aucun détail au hasard. Katsumoto faisait partie du groupe restreint de personnes à qui je pouvais faire confiance aveuglement.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EVENT 1, chapitre 1 : Un oiseau de mauvais augure.   

Revenir en haut Aller en bas
 
EVENT 1, chapitre 1 : Un oiseau de mauvais augure.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreams Of Shinobis :: Zone HRP :: Base de données :: Event 1-
Sauter vers: