Dreams Of Shinobis



 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Homicide à Konoha [Ryo - Kyo - Ka]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ryo no Hebi
Hokage - Admin Associal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 213
Age : 28
Rang : Rokudaime
Date d'inscription : 27/10/2008

Feuille de personnage
Rang: Rang S
Affinité n°1: Suiton
Spécialité n°1: Taijutsu

MessageSujet: Homicide à Konoha [Ryo - Kyo - Ka]   Mar 28 Juil - 18:02

Spoiler:
 



Ce matin, j’ai eut droit à un réveil des plus désagréables. A force de remettre à plus tard toute la paperasse, elle avait commencée à s’accumulée sur mon bureau. M’obligeant ainsi à veiller toute la nuit pour terminer. Je n’étais couché que depuis quelques heures quand un ninja pénétra dans ma chambre en trombe.

« Hokage-sama ! C’est terrible ! Sire Nichiren Hyuga a été retrouvé mort dans sa chambre ! Le clan voudrait que ce soit vous qui vous chargiez de l’enquête avec votre équipe ! »

« Quelle poisse… »
« Excusez-moi ? »
« Je disais : D’accord… »


Lorsqu’il quitta la pièce, j’en ai profité pour me lever. Il était peut-être temps de former cette nouvelle équipe à laquelle je pensais. L’équipe bêta allait enfin voir le jour… Plusieurs photos trainaient sur la table de mon bureau, j’ai eut du mal à choisir qui en serait le chef. Beaucoup de ninjas étaient très compétent mais deux d’entre eux retenaient mon attention plus que les autres. Il y avait le traitre de Kiri, Ka Z’accatto, dont les capacités aux combats ne sont plus a prouvée et Kyo Subatchi, un ninja dont l’expérience est bien supérieure à la mienne. Je pense qu’ils feront une bonne équipe. Je me suis installé à la table et j’ai rédigé une missive urgente à leur égard.

Citation :
Excusez moi de vous réveiller à l’aube si vous comptiez faire la grâce matinée. Je requière votre aide sur une affaire délicate. Rendez-vous dans 30 minutes au domaine des Hyuga. Hokage Ryo no Hebi.

En sortant de chez moi, j’ai remit les messages à transmettre aux personnes compétentes et je me suis dirigé directement vers le domaine. Plusieurs ninjas passaient déjà la scène de crime au crible. C’était assez impressionnant à voir, au aurait du une fourmilière. Je me suis avancé pour avoir une vague idée de ce qu’il s’était passé. Le corps rondouillard du noble était recouvert d’un drap noir. Il y avait du sang partout dans la pièce, il ne devait pas être beau à voir…

Je suis finalement ressortit pour attendre les personnes que j’avais convoquées. En espérant que celle-ci avait un sens aigu de la ponctualité… Je suis allé sur les marches du parvis, le dos à la rampe. Ma tête me faisait un mal de chien, j’ai préféré fermer les yeux pour me soulager.

_________________




Dernière édition par Ryo no Hebi le Mar 28 Juil - 19:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo Subatshi
Jounin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 18
Age : 32
Date d'inscription : 26/07/2009

Feuille de personnage
Rang: Rang B
Affinité n°1: Raiton
Spécialité n°1: Taijutsu

MessageSujet: Re: Homicide à Konoha [Ryo - Kyo - Ka]   Mar 28 Juil - 18:32

Comme la plupart du temps, Kyo avait décider de faire une ballade ce matin la. Il faut dire que depuis quelques temps, il aimait rester au calme. Après une douche rapidement expédié, il récupéra ses affaires et s'habilla en vitesse. Comme à son habitude, il prit son épée avec lui et sortie direction : la forêt. Vu l'heure, attendu qu'il devait être dans les 6H30 du matin, les chemins était déserts et il rejoignit rapidement sa clairière préférée. Enfin sa clairière... Avant c'était en plein milieu de la forêt mais vu qu'il s'entrainait à l'épée dans ce coin depuis quelques années, il avait abattus plus d'arbre que les bucherons de Konoha. Même si dernièrement il se contentait d'élaguer en douceur ceux qui restait à la périphérie de cette nouvelle clairière. Il commença par un échauffement basique, lancer de Kunai, un peu de marche sur les arbres pour les récupérés, quelques coupages de branches d'une précision redoutable... Surtout vu la taille de l'engin qu'il se trimballait, il avait du travailler dur pour arriver à ce résultat la. Il avait bien du faire une heure d'entrainement quand un ninja arriva et lui tendit une missive.

" Hokage-sama vous demande. "

Avec un grognement qui tenait lieux d'assentiment, il prit la lettre et regarda le ninja s'éclipser en vitesse. Après l'avoir lue, il la rangea dans un coin de son manteau. Vu que le ninja ne semblais pas avoir forcer la marche, il estimait qu'il devait avoir mis moins de 10 minutes pour le trouver. Ce qui lui laissait encore 5 bonnes minutes pour se mettre en route. Il rangea les branches coupées en tas et s'étira. Il avait bien profiter de sa matinée mais c'était maintenant l'heure de se mettre au travail. Il commença par sautiller de branche en branche pour sortir de la forêt, et opta pour une marche à pied tranquille une fois arriver au village. Le domaine des Hyuga n'étant pas trop loin, il pouvait se le permettre. De plus, les 30 minutes de battement lui laissait à penser que si l'affaire était sérieuse, elle n'était pas foncièrement critique au point qu'il y cour comme un dérater. Lorsqu'il arriva sur les lieux, il estima avoir mis 25 minutes. Il observa la scène et réprima un autre grognement... Un meurtre à Konoha. Il vit la foule de ninja qui commençait déjà à s'affairer autours de la dépouille, ainsi que le hokage qui semblais légèrement mal à l'aise assis sur le parvis. Évitant adroitement les ninjas qui travaillait, il se présenta devant l'Hokage en saluant respectueusement.

" Vous m'avez fait demander Hokage-sama ? "

Le ton légèrement déférent ajouter à sa voix presque rocailleuse aurait put presque sonner de manière amusante si derrière lui ne se trouvait pas un corps sans vie. Du moins de son point de vu. Il croisa les bras en attendant d'en savoir plus, après tout, la question n'avait été posée qu'en pure forme car des kyo, il n'y en avait pas 36 000 à Konoha...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ka Z'Accatto
Anbu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13
Age : 24
Date d'inscription : 23/07/2009

Feuille de personnage
Rang: Rang A
Affinité n°1: Suiton
Spécialité n°1: Genjutsu

MessageSujet: Re: Homicide à Konoha [Ryo - Kyo - Ka]   Mar 28 Juil - 20:23

    Ka Z'Accatto. Mon prénom et nom. Ka, car c'était le dernier mot prononcé par ma mère. Z'Accatto car c'était le nom que m'avais donné mon Senseï lorsque j'étais plus jeune et encore à Kiri. Maintenant shinobi presque exemplaire à Konoha, je m'occupais d'à peu près toutes les taches possibles et imaginables. Tortures - mes misions préférées -, Chasse aux traîtres, Espionnage, Assassinats, Surveillance, Protection, Extraction, et j'en passe. Au moment où je reçus cette drôle de missive, je m'occupais des défenses de Konoha. Enfin, j'étais la défense du village, puisque j'effectuais plusieurs rondes aux endroits propices à une infiltration. Comme j'avais de temps à autres ce genre de missions à effectuer - je parle bien sur d'Infiltration - je me mettais à la place de l'espion pour trouver une entrée discrète. Et seulement à ce moment-là, je pouvais travailler efficacement. Mais comme je le disais plus haut, je reçus une missive. Le pauvre homme avait du mettre un petit moment avant de me trouver, surtout que je me mouvais rapidement. Prenant le message, je lis silencieusement, et voici ce qu'il contenait.

    Citation :
    Excusez moi je vous réveiller à l’aube si vous comptiez faire la grâce matinée. Je requière votre aide sur une affaire délicate. Rendez-vous dans 30 minutes au domaine des Hyuga.
    Hokage Ryo no Hebi.

    Me retournant vers le messager, je lui demanda depuis combien de temps l'Hokage lui avait donné ce message. 25 minutes, qu'il me répondit. Super, m'étais-je dis, vive les messagers efficaces. En renvoyant une réplique cinglante sur ses capacités, je lui rendis le message ouvert, pour qu'il puisse le lire. Moi, de mon côté, je courra en direction du manoir des Hyuga. Enfin, j'arriva à temps devant le portail, mais pas à l'interieur. Vu l'attroupement dehors, il devait y avoir du quelque chose de grave. Arrivant près de l'entrée, plusieurs passants me reconnurent et prirent peur. Il faut dire que j'avais une sacré réputation de sadique. Personnellement je ne vois pas pourquoi. Enfin, je me fraya un passage à force de "hum" ou de "hum HUM !" ou encore de "Je tue tout de suite ou j'attends que tu sois hors de mon chemin ?". Ryo no Hebi ainsi qu'une personnalité tout aussi originale que moi, Kyo Subatshi se trouvaient déjà sur les lieux. Les autres m'étaient de parfaits inconnus. Surtout le bonhomme qui gisait par terre, dans une marre de sang. Ah lala, elle allait pas être contente la femme de ménage.

    "Yop, Hokage No Hebi, Subatshi, les autres. Désolé pour le retard, le pigeon* s'est perdu en route. Eh bien, ça m'a tout l'air d'un mort, dites-moi ! Si c'est pour savoir si c'est moi ou pas, je réponds de suite, j'étais en pleine surveillance des entrées possibles de Konoha, et ça répond aussi à votre question d'intrusion. Si intrusion il y a eu, ce n'est pas cette nuit, ni hier, vu que j'étais à ce moment-là chargé de cette mission.

    Le ton badin que j'employais contrastait furieusement avec l'horreur qu'affichaient les visages des autres membres du clan. Ce n'est pas ma faute s'il est mort quand même ! Il n'avait qu'a être sur ses gardes. Jetant un coup d'oeil vers notre maître vénéré - juste une toute petite et légère ironie de ma part - , j'attendais ses instructions en me positionnant sur le côté droit de l'encadrement de la porte. L'affaire devait être furieusement importante pour qu'il me convoque, moi ainsi qu'un autre. Allait-il me mettre dans la même équipe que le soit-disant schyzophrène ? A voir, je dirais, s'il me proposait l'alternative. Ou ordonnait comme je le connaissais.



*Pigeon = messager dans le jargon de Ka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryo no Hebi
Hokage - Admin Associal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 213
Age : 28
Rang : Rokudaime
Date d'inscription : 27/10/2008

Feuille de personnage
Rang: Rang S
Affinité n°1: Suiton
Spécialité n°1: Taijutsu

MessageSujet: Re: Homicide à Konoha [Ryo - Kyo - Ka]   Mer 29 Juil - 0:15

Kyo est arrivé plus tôt que je ne pensais. Je n’ai même pas eut le temps de m’endormir. Je l’ai invité à s’asseoir car l’autre personne que j’avais convoquée n’était pas si à cheval que lui sur les horaires. Ka n’arriva cependant qu’avec quelques minutes de retard en remettant la faute sur le service de messagerie. Contrairement au Jounin, il affichait un air détendu et n’hésitait pas à utiliser un humour qui lui était propre. Cela dit, il apporta avec lui un élément de l’enquête. J’espère qu’il ne s’est pas trompé en affirmant que personne n’est sortit de Konoha pendant la nuit.

« Merci à tous les deux d’être venu si rapidement. Pour être franc, j’ai passé une sale nuit alors cette enquête me passionne autant que vous... Avant que nous allions nous salir les mains, au sens figuré bien sur, je tenais à vous parler d’une chose. Je compte former une nouvelle équipe d’élite qui s’occupera des cas importants. L’équipe sera officiellement sous la coupe de Kiyam mais officieusement, vous aurez tout les deux un pouvoir décisionnel. Le nom de votre équipe sera l’équipe Bêta. »


Alors que j’allais écouter les éventuelles réclamations et protestations, un membre de l’équipe d’investigation est venu m’apporter leur rapport. Je l’ai lu rapidement, ne pouvant m’empêcher de grimacer en voyant la conclusion de l’enquête. Ils avaient trouvé un bandeau de Kiri sur les lieux et avait volontairement bâclé l’enquête car ils avaient un coupable tout désigné Ka Z’accatto. Ces nobles avaient même réussit à avoir son nom. Furieux, je me suis levé d’un bond en hurlant sur le ninja tout fier d’avoir penser avoir trouvé la solution.

« Qu’est-ce que c’est que ce torchon ?! Vous n’êtes qu’un abrutit ! Je veux le rapport médical tout de suite ! Ainsi que l’interrogatoire que vous avez mené sur la personne qui a trouvé le corps. Pour l’enquête en s’en chargera-nous même ! Merci ! »

Le shinobi était certainement proche de la fuite urinaire. Je n’avais même pas terminé qu’il essaya de fuir et se trébucha sur la dernière marche de l’escalier. Reprenant doucement mon calme, j’ai fait comme si de rien était en époussetant ma tenue de cuir. Le manque de sommeil, ça ne me réussit pas. J’ai adressé un vague regard désintéressé à Kyo et Ka avant de regarder vers l’entrée de la demeure. D’où normalement, le jeune ninja devrait revenir avec le bon rapport. Je ne pouvais pas croire m’être trompé à ce point sur l’une des personnes à qui je viens de confier l’équipe Bêta. Quelques secondes plus tard, le shinobi est revenu avec ce que je lui avais demandé.


Citation :
Rapport médical
Nom : Nichiren Hyuga.
Age : 54 ans.
Taille : Environ 180cm.
Poids : Environ 110kg.
Cause de la mort : Blessure à la nuque provoquée par un kunai. Peu profonde. Nichiren Hyuga a agonisé longtemps.
Heure de la mort : Il est mort à 1 heure du matin mais nous n’avons aucune certitude sur le moment où il a été poignardé.
Informations complémentaires : Il tournait le dos à son agresseur.

Après avoir finit de lire, je l’ai passé à mes coéquipiers. J’ai ensuite entamé la lecture de l’autre rapport que l’on m’a confié.

Citation :
Interrogatoire de Yasuo Mihochi
Nom : Yasuo Mihochi
Age : 43 ans
Poids : 60 kg
Taille : 170cm
Statut : Domestique auprès de Nichiren Hyuga depuis plus de 20 ans.

Quand avez-vous trouvé le corps de monsieur Hyuga ?
- Il devait être 7 heure, je lui apportait son petit déjeuner comme tous les matins. Il était étendu en plein milieu de l’entrée…
Nous estimons qu’il est mort tard dans la soirée d’hier. Avez-vous un alibi ?
- Et bien je pense que oui… Depuis un moment, je passe mes soirées à boire à la taverne en bas de la rue. Je pense m’être donné un peu en spectacle hier… (alibi confirmé).
Savez-vous qui était au domaine cette nuit ?
- J’ai bien peur qu’il y avait une bonne partie du clan…
Est-ce que monsieur Hyuga avait des proches où des personnes avec qui il restait souvent ?
- Mon maitre était quelqu’un qui n’aimait pas s’encadrer de beaucoup de monde. Il était assez avare et voyait des voleurs partout. Cela dit, il y a sa femme qui le quitte rarement, Fujiko Hyuga. Il avait également un garde du corps. Un gars plutôt détestable si vous voulez mon avis. Il a été recruté par mon maitre il y a un an lors d’un échange commercial avec Kiri. Il faisait partie de ce village. En revenant à Konoha, son identité à été bien entendu cachée. Il s’appelle aujourd’hui Yoshitoshi Tetsuzan. En fait, je ne suis pas sensé le savoir mais j’ai entendu monsieur Hyuga se disputer avec sa femme à ce sujet. Elle ne l’aimait pas beaucoup…
Monsieur Hyuga avait-il des ennemis ?
- C’était un marchand vous savez ? Il a du rencontré beaucoup de monde mais je ne lui connaissais aucun ennemi, je suis désolé.

Mon visage changeait d'expression à chaque ligne que je lisais. Après avoir terminé, j'ai fait passé le document en leur laissant le temps de lire. J'avais déjà ma petite idée sur la situation mais j'ai voulu connaitre l'avis de chacun.

« Quand pensez-vous ? »

_________________




Dernière édition par Ryo no Hebi le Mer 29 Juil - 14:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo Subatshi
Jounin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 18
Age : 32
Date d'inscription : 26/07/2009

Feuille de personnage
Rang: Rang B
Affinité n°1: Raiton
Spécialité n°1: Taijutsu

MessageSujet: Re: Homicide à Konoha [Ryo - Kyo - Ka]   Mer 29 Juil - 0:34

Une fois le dernier membre arriver, Kyo lui adressa un petit signe de la main en guise de bonjour. Non pas qu'il n'aimait pas Ka, il lui trouvait même un petit quelque chose de sympathique, mais c'était sa façon de dire bonjour. Lorsqu'il reposa son regard sur l'Hokage, ce dernier leurs fit une proposition.

« Merci à tous les deux d’être venu si rapidement. Pour être franc, j’ai passé une sale nuit alors cette enquête me passionne autant que vous... Avant que nous allions nous salir les mains, au sens figuré bien sur, je tenais à vous parler d’une chose. Je compte former une nouvelle équipe d’élite qui s’occupera des cas importants. L’équipe sera officiellement sous la coupe de Kiyam mais officieusement, vous aurez tout les deux un pouvoir décisionnel. Le nom de votre équipe sera l’équipe Bêta. »

Il fit un demi sourire caché par le large collier qu'il portait, accompagné d'un petit " Hum " rocailleux. Sous entendu qu'il réfléchissait à la situation. Après tout, former une équipe avec Ka Z'Accatto ne le dérangeait pas. Après tout, de son point de vu il avait fait ses preuves et par conséquent, estimait qu'il ne représentait pas une menace pour le village. Et la voix ne se manifestant pas en sa présence... Par contre, l'autre nom le fit tiquer. Il ne le connaissait pas beaucoup mais pour le peu qu'il en savait... Lorsqu'on lui passa les deux documents, il les passa en revue une première fois, qu'il se contenta de lire rapidement pour se faire une idée, et il les passa à son voisin. Il se dirigea ensuite vers le corps et se positionna derrière ce dernier. Les autres ninjas s'écartèrent légèrement, sans doute après avoir entendu l'Hokage lever la voix. Il ferma les yeux un instant, se saisie d'un Kunai et frappa à 165 cm au dessus du sol. Il s'approcha ensuite du cadavre fit signe au médecin pour savoir si il pouvait examiné la plaie lui même. Devant la réponse positive de ce dernier, il souleva délicatement les cheveux et prit un petit bâton pour tester la longueur. il se releva et recommença son opération, mais en ne donnant que l'impulsion afin que le coup virtuel fasse la même blessure que celle qu'il avait constater. Une fois terminé, il retourna vers l'Hokage et Ka et récupéra les rapports.

" Ka-san, je suis peut être un peu rouiller sur le style des ninjas de Kiri mais il me semble que le coup que j'ai porté devait ressembler assez à celui que vous apprenez à l'académie non ? "

En effet, il avait remarquer que chaque village avait son propre style pour manier le Kunai. Les différences étaient légères mais bien présente. Et si il avait raison, le coup n'avait pas été porter de cette manière. Il reposa les documents et regarda le Hokage.

" Si je ne m'abuse, un ninja de Kiri n'aurait pas porter le coup de cette façon. De plus, même un genin aurait mit plus de force. Je ne pense pas que le coup ait été contrôler et que l'agresseur n'avait pas une bonne force physique, où alors il était bien plus petit. Quelle est la hauteur de sa femme ? Je paris qu'elle doit mesurer entre 1m58 et 1m65. Et si je me fie à ce rapport, je pense qu'il à voulut renvoyer son garde du corps, et que sa femme s'en ai occuper. Peut être que ces deux la avait une liaison. Du moins c'est la seule hypothèse qui me semble vraisemblable sans avoir conduit d'interrogatoires. Aussi garder le à l'esprit comme tel. "

La dernière remarque n'était pas la pour manqué de respect, mais afin que lui même garde une certaine lucidité car comme il l'avait dit, ce n'était qu'une hypothèse de travaille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ka Z'Accatto
Anbu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13
Age : 24
Date d'inscription : 23/07/2009

Feuille de personnage
Rang: Rang A
Affinité n°1: Suiton
Spécialité n°1: Genjutsu

MessageSujet: Re: Homicide à Konoha [Ryo - Kyo - Ka]   Mer 29 Juil - 0:47

    Accoudé à la porte, j'appris ma nomination au poste de leader de l'équipe beta, mais avec un pouvoir partagé avec Kyo. Super, m'étais-je dis, comme ça si l'autre fait une boulette, c'est tout moi qui prends ! Enfin, je n'allais pas râler, car une sérieuse réputation le précédait. Donc d'un signe de tête je remercia l'Hokage et quêta la réaction de mon nouveau collègue. Soudain un pigeon voyageur* arriva en trombe et tendit un premier rapport au Kage. Vu la grimace que tirait ce dernier, il n'était vraiment pas content, ce que le jeune ninja comprit rapidement vu à l'allure où il détala. Avec un petit sourire, je m'informa du contenu du rapport. J'étais le présumé coupable. La cette fois-ci, j'avais ri ouvertement. C'était la meilleure. Enfin que j'étais le coupable idéal pour le vrai coupable. Oui car je m'en serais rendu compte si j'avais tué une personne. Et surtout - la preuve de mon innocence, je ne tue jamais dans le dos ! Je pratique un art subtile qui poussent les gens au désespoir, je ne tue pas vulgairement dans le dos, comme un simple "meurtrier" !

    " Ka-san, je suis peut être un peu rouiller sur le style des ninjas de Kiri mais il me semble que le coup que j'ai porté devait ressembler assez à celui que vous apprenez à l'académie non ? "

    "Ce qui me vexe vraiment dans cette histoire, c'est que l'on croie que je peux tuer quelqu'un de cette manière ! Je pratique un art subtile qui poussent mes victimes dans un désespoir total, je ne tuera jamais de cette façon aussi vulgaire ! De plus, on ne le lance pas comme ça, mais plus le vers le bas, pour que la personne souffre avant de mourir. Là, elle a à peine eu quelques gémissements. Et enfin, je ne suis pas arrivé à Konoha avec un bandeau, je suis venu seulement avec 3 Oinins à mes trousses"


    Pour moi, gémissements veut bien sur dire une petite demie-heure de souffrance, mais ce n'est rien comparé à mon savoir ! Enfin, je m'emporte dans ma mégalomanie. Et après c'est l'autre que je traite de fou. Enfin, revenons au sérieux. J'écoutais la version de Kyo. Pas mal, c'était réfléchi. Bon, c'était à moi. Personnellement, je trouve que cela relève de la traîtrise. Ramener un gars de Kiri comme ça, et le cacher, c'est à se demander si ce n'est pas un loyal sujet de Konoha qui l'a assassiné. Bon voyons voir ces preuves. Bon première chose, on sait que l'individu est mort. Important, il faudra pas qu'il se relève après que l'on soit parti. Deuxième chose, un bandeau avait été retrouvé. Donc c'est pour condamner une personne en provenance de Kiri, vu que le tueur avait tué dans le dos, il n'avait pas perdre son bandeau dans le combat. Ensuite, je reprenais plus ou moins la thèse de Kyo. Vu la taille de l'homme, et la profondeur de la blessure, seul homme plus petit et moins lourd ou une femme d'ailleurs aurait pu commetre un tel coup. Bon et puis le serviteur avait un solide alibi, enfin c'est tellement facile que de changer de forme. Nous pouvons imaginer plusieurs complots. Soit c'est la femme, amante du garde, qui a demandé à ce dernier de prendre l'apparence du serviteur et de s'adonner à la boisson pendant que le serviteur, amoureux de la maitresse tuait le maitre. Ou c'est la femme qui a tué son mari, peu importe les raisons, et a voulut faire accuser le garde grâce au serviteur qui nous a menti.

    En tout cas, il y a trois coupables dans cette histoire. L'homme mort est forcément coupable, vu qu'il a ramené un intrus et l'a caché. Ensuite le serviteur, puisqu'il est au courant de tout, ce qui peut supposer à une complicité avec quelqu'un d'autre. La femme est toute soupçonnée puisqu'elle avait un grief soit contre son mari soit contre le garde du corps, de plus et après réflexion, c'est la seule à avoir pu donner le coup à son mari, le serviteur étant dans l'âge mur, aurait pu donner un coup plus important. A moins qu'il ai eu envie de prendre sa liberté que son maitre ne voulait pas lui donner et a volontairement diminué la puissance de son geste. Hum, ça donne matière à réfléchir.

    "J'ai au moins deux coupables. Notre homme mort, ici, vu qu'il a enfreint plusieurs règles de Konoha. Et le serviteur qui, dans tous les autres cas auquels je pense, est complice sinon le meurtrier. "


    Je leur fis part de mes dernières conclusions [voir les paragraphes juste avant les paroles]. Je crois avoir fait le tour de toutes les possibilités. Rah, si seulement on avait le droit de taper un peu sur les membres d'un Clan, ça sera tellement plus facile. Un peu de torture à ma façon et hop, j'aurais rapidement la solution. Enfin, ça serait une déclaration de guerre civile. Femme, serviteur, garde. Ca formait trio bien dangereux. Ruse, intelligence, et force. Il devait forcer y avoir une piste, une erreur qui permettrait d'accuser à coup sur les véritables coupables. Un presentiment me disait que la femme était mêlée à quelque chose dans cette histoire, mais a part la possibilité qu'elle soit la meurtrière, ce dont quoi je n'avais pas de réelles preuves puisque le serviteur aurait pu très bien l'accomplir à sa place. Il me manquait plus qu'une seule petite pièce du puzzle qu'était ce meurtre pour mettre la main sur les coupables. Il y avait toujours au moins deux possibilités, ce qui ne me donnait aucunes certitudes. Soudain, j'eus une illumination. C'était évident, je ne comprends pas pourquoi je n'y avais pas songé plus tôt !

    "Mes amis, j'ai trouvé la solution !"


    Qu'allais-je faire ? Leur dévoiler la solution ? Nan, j'allais attendre un peu, histoire qu'ils soient un peu frustrés ! Huhu, je suis vraiment un enfoiré, en fait. Je les regardais, avec un sourire encore plus large qu'à l'habitude, attendant avec impatience leur réaction.




*Pigeon voyageur = messager chargé des rapports plus ou moins important.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryo no Hebi
Hokage - Admin Associal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 213
Age : 28
Rang : Rokudaime
Date d'inscription : 27/10/2008

Feuille de personnage
Rang: Rang S
Affinité n°1: Suiton
Spécialité n°1: Taijutsu

MessageSujet: Re: Homicide à Konoha [Ryo - Kyo - Ka]   Mer 29 Juil - 14:02

Ka ne semblait pas troublé par le fait d’avoir été suspect, au contraire, ça le faisait rire. En tout cas, une chose ressortait de leurs hypothèses. Ils semblaient vouloir attribuer le crime à une femme ou un homme de petite taille. C’était plutôt bien pensé mais je me suis efforcé de rester neutre. Je ne pense pas que l’on puisse être sûr du meurtrier pour le moment. Pas sans interroger tous les suspects et avoir visité de fond en comble la salle de crime.

« Ne nous emballons pas, Kyam. Concernant les interrogatoires, nous pourrons les mener ensemble. Mais comme vous vous doutez, aucun d’acte répréhensible ne sera toléré. Ce sont des nobles de Konoha, pas des ninjas entrainés pour le combat. Allons voir la scène de crime. »

Je suis passé devant eux et j’ai pénétré dans la chambre. Pratiquement sur le pas de la porte, un plateau de petit déjeuner semblait s’être violement écrasé sur le sol. A environ 3 mètres de l’entrée, le corps du noble était étendu face contre terre et recouvert d’une bâche noire. Si personne n’a déplacé le corps et que le coup venait de dos, il venait probablement d’ouvrir à l’assassin. J’ai prit le temps de vérifier la porte pour voir si elle avait été fracturée mais elle ne possédait même pas de serrure. Cela me faisait penser que ce noble était vraiment trop sur de lui. A proximité du corps et bien en évidence, un bandeau de ninja portant l’emblème de kiri était sur le sol. Kyo et Ka avait comprit que ce n’était qu’une fausse preuve. J’ai quand même décidé de le ramasser au cas où nous en aurions besoin.

La chambre était assez vaste, même moi je n’en avais pas une aussi grande. En entrant, nous arrivions directement dans un petit salon. Des canapés et une table basse, me faisaient penser qu’ils devaient recevoir du monde de temps en temps. D’ailleurs, sur celle-ci reposait trois verres à vin visiblement sales. J’ai passé en revue tout la pièce du regard avant de m’attarder sur chaque détail. Tout le luxe que renfermait cette pièce en aurait dégouté plus d’un. Des commodes en chêne massif, de grandes penderies qui pouvaient facilement cacher des armés et un lit à baldaquins qui aurait permis à cinq personnes d’y trouver le repos en même temps. D’ailleurs, le lit ne semblait défait que d’un seul coté. Sa femme ne dormait pas avec lui cette nuit ? Continuant d’examiner la pièce, mon regard ce posa sur un magnifique et gigantesque miroir décorés de moulures dorées. Le plus étonnant c’est que celui-ci était brisé. Un impact de la taille d’un poing était au centre avait provoqué un éclat sur toute la longueur. M’approchant des commodes, j’ai observé les choses qui étaient posées dessus. Des photos de familles et des bibelots les décoraient. Cependant, deux choses attirèrent mon attention plus que les autres. Une petite carte marron et calligraphié, une invitation qui n’était pas nominative en fait, souhaitait la présence de quelqu’un à une soirée. La victime peut-être ? Aucune certitude... D’après la date, c’était la semaine dernière dans un petit restaurant chic du quartier, le motif était plutôt vague mais j’ai comprit que c’était pour fêter un accord commercial avec un pays étranger. La deuxième chose qui attira mon attention, c’était une bombe anti-moustique. Pour l’instant, nous n’avons pas encore de problème avec eux à Konoha. Ayant observé tout ce qu’il fallait observer, je me suis retourné vers un ninja s’afférant à son travail de recherche lui aussi.

« J’aimerai que vous me disiez si vous avez trouvé quelque chose en fouillant les tiroirs et les armoires. J’aimerai aussi avec le dossier concernant la situation de Nichiren Hyuga, ce sont surtout ses proches qui m’intéressent. »
« Nous n’avons rien trouvé de spécial mais peut-être voulez-vous un inventaire de ses effets personnels ? »
« Non, merci. Le dossier s’il vous plait… »

Le shinobi me le tendit pour que je le feuillète. Mais nous avions déjà apprit tout ce qui était dans le dossier grâce au témoignage du domestique. Si ce n’est peut-être la profession de sa femme, elle était marchande elle aussi. J’ai refermé le feuillet et je l’ai rendu au ninja avant de sortir. J’ai attendu que Kyo et Ka sortent eux aussi avant de prendre la parole.


« Intéressant n’est-il pas ? Il ne nous reste plus qu’à choisir que nous devons interroger en premier. Fujiko Hyuga ou Yoshitoshi Tetsuzan ? A moins que vous ayez des constatations à faire avant ? »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo Subatshi
Jounin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 18
Age : 32
Date d'inscription : 26/07/2009

Feuille de personnage
Rang: Rang B
Affinité n°1: Raiton
Spécialité n°1: Taijutsu

MessageSujet: Re: Homicide à Konoha [Ryo - Kyo - Ka]   Mer 29 Juil - 14:42

En écoutant la déclaration de Ka, il eu un petit sourire. Accompagner d'un petit rire discret. Même si il n'avait rien dit à propos de la première accusation, fort rapide d'ailleurs, elle l'avait bien fait rigoler, car connaissant Ka, le noble serait encore en train d'agoniser. Entrant à la suite de L'hokage, Kyo observa la pièce sans bouger du pas de la porte. Quelque chose semblais le chiffonner. Il s'approcha du miroir et contempla le coup qui lui avait été porter.

** Un tel coup doit bien laisser une blessure. Mmmm **

Il se tourna ensuite vers le lit et l'observa minutieusement. Défait d'un coté... Donc soit c'était le noble qui avait dormit dedans, sans sa femme, soit c'était le contraire. Il porta deux doigts à son menton en réfléchissant à voix haute.

" Donc, soit ils faisaient chambre à part, soit l'un des deux n'était pas présent pour l'heure du coucher ce soir la... Intéressant... "

Il observa ensuite la carte et enregistra les informations. Un accord avec un pays étranger... Une bombe anti-moustiques avant que ces derniers n'arrivent... Soit il était prévoyant, soit elle ne lui appartenait pas. Il garda ces deux informations dans un coin de son esprit et se tourna vers l'Hokage.

" Les seules constatations éventuelles sont assez simples. Pour le lit, soit ils faisaient chambres à part, soit l'un des deux était absent. Si au moins nous savions quand a eu lieu la dispute... Pour le miroir, il faut voir si le noble a une main de blessée, un coup pareil doit laisser des traces. En tout cas, ce miroir semble prouver les dires du témoin, pour la dispute. Ensuite pour la bombe anti-moustiques, soit il était prévoyant, soit un " invité " l'a laissé ici. Dans tous les cas, nous ne pourront avoir une meilleure vue d'ensemble avant d'interroger la femme et le garde du corps. Quand à l'ordre d'interrogatoire... Je pense que nous devrions commencer par le garde du corps. Il doit être entrainer et donc résistant à la pression et la nervosité, contrairement à la femme. Je pense qu'en la faisant attendre, nous pourrions obtenir de meilleurs résultats. Qu'en dites vous Ka-san ? "

Il s'appuya contre un mur en fermant les yeux et en baissant la tête. Il continuait à écouter mais préparait déjà les points qu'il souhaitait éclaircir lors des interrogatoires. Restait plus qu'à espérer que Ka saurait se tenir. Non pas qu'il doute de l'efficacité de ses méthodes, mais comme l'avait dit L'hokage, il s'agissait d'une affaire de noble... Et ce genre de personnage était à prendre avec des pincettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ka Z'Accatto
Anbu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13
Age : 24
Date d'inscription : 23/07/2009

Feuille de personnage
Rang: Rang A
Affinité n°1: Suiton
Spécialité n°1: Genjutsu

MessageSujet: Re: Homicide à Konoha [Ryo - Kyo - Ka]   Mer 29 Juil - 15:52


    Hé hé, j'étais sur de moi. Quoi que je découvre plus tard, je suis sur d'avoir la réponse à la solution. Imparable. Irréfutable même ! Enfin, l'Hokage m'a demandé de ne pas m'emballer, alors je du réfréner mon élan. Laissant Kyo et Ryo me précéder, nous allions en direction du lieu du crime. Toujours en arrière, je laissais faire les autopsies aux deux autres, j'étais quasiment sur que j'avais raison. Néanmoins, je me mis à contrecœur à l'ouvrage. Après, il restait la possibilité qu'il y ai eu un intrus qui soit rentré pendant ma période de pause. Alors j'écoutais d'une oreille distraite les commentaires de mon compagnon et cherchais des indices. 3 verres sales, donc 2 invités. Un morceau du lit défait, donc il couchait seul ce soir-là. Par contre, pourquoi le miroir était brisé ? Vestige du passé ou indice compromettant ? Hum hum, même réflexion pour la bombe anti-moustique, prévoyance ou indice brouilleur ? Hum hum était-ce un ennemi commercial qui était derrière tout ça ? Avait-il oeuvré avec mes coupables ? Le complot devenant de plus en plus grand à chaque indice.
    M'assayant sur un fauteuil propre, j'observais la pièce. Gigantesque. Et impressionnante. Enfin, il manquait deux trois petites choses pour qu'elle soit mieux. Mais c'était mes goûts après tout.Enfin, le Kage posa la question que j'attendais avec impatience.

    « Intéressant n’est-il pas ? Il ne nous reste plus qu’à choisir que nous devons interroger en premier. Fujiko Hyuga ou Yoshitoshi Tetsuzan ? A moins que vous ayez des constatations à faire avant ? »

    Pourquoi on avait pas le droit d'interroger le serviteur ? C'est pas juste ! Simplement parce qu'il nous a donné des informations pas forcément juste en plus de ça. J'étais carrément contre le fait qu'il ne soit pas dans la liste des suspects. Enfin, je gardais ce sourire si mystérieux aux lèvres pour me donner une contenance. Kyo voulait interroger le garde du corps en premier pour mieux faire patienter la femme pour qu'elle craque plus rapidement.

    "J'aurais bien voulu interroger le serviteur moi-même, mais bon... Enfin comme c'est un noble, ça ne va pas être très amusant de s'occuper de la femme, alors que le garde est de Kiri donc, on peut l'abimer un peu en premier, nan. C'est pas un noble celui-là Twisted Evil ?"

    Des deux maux, je choisis le moindre. Si je pouvais m'occuper de ce renégat de Kiri, je pourrais prendre mon mal en patience lorsqu'on aura la mariée en face de nous. Protection des hautes sphères, quel ânerie ! Je ne suis pas spécialement pour un gouvernement martial, mais les Shinobis de hautes instances devraient avoir tous les droits sur ces affreux nobles sans goûts et qui ne font que de se plaindre. M'étirant sur le confortable -ça je ne pouvais pas le contredire, il était au poil ! - fauteuil, je laissa No Hebi choisir si il devait suivre notre avis ou non.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryo no Hebi
Hokage - Admin Associal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 213
Age : 28
Rang : Rokudaime
Date d'inscription : 27/10/2008

Feuille de personnage
Rang: Rang S
Affinité n°1: Suiton
Spécialité n°1: Taijutsu

MessageSujet: Re: Homicide à Konoha [Ryo - Kyo - Ka]   Mer 29 Juil - 18:01

Ils étaient plutôt complémentaires, je ne m’étais pas trompé en regroupant ces deux là. Kyo était plutôt du genre minutieux, semblant chercher une raison à chaque chose. Tandis que Ka était plutôt du genre à révasser dans le canapé. Cela dit, il semblait plutôt sûr de lui. Peut-être avait-il repéré quelque chose d’inhabituel qui le conforta dans son idée de coupable ? C’est difficile à croire en le regardant mais on ne sait jamais. J’ai l’ai justement choisit pour son imprévisibilité.

Kyo exposa ce à quoi il pensait avec des faits à l’appui. Il y avait de la logique dans ce qu’il disait. Ka, quant à lui, râlait de ne pas pouvoir interroger le serviteur. Je ne l’avais pas proposé comme suspect car il avait un alibi. De plus, l’interrogatoire que l’équipe d’investigation avait réalisé était plutôt complet je trouvais. Cependant, il avait piqué à vif ma curiosité. Je l’ai laissé finir avant de poser ma question. Il voulait utiliser la manière forte contre le garde du corps, j’ai secoué la tête un peu dépité.

« On n’abimera personne Kiyam, cette enquête se passera en douceur… Par contre, que voudrais-tu demander au serviteur ? »

Kyo ayant proposé d’interroger le ninja de Kiri en premier et Ka n’ayant rien dit contre, nous nous sommes donc dirigez ensemble vers le logement de ce dernier. Il habitait lui aussi le domaine, une petite résidence assez proche de la chambre de Nichiren Hyuga. Cependant, le luxe et la beauté du bâtiment précédent était sans conteste bien supérieure à la bâtisse qui s’élevait devant nous. Des pots de terre avec des fleurs décrépies, de la saleté sur les murs et des fenêtres rafistolées avec de vulgaires planches de bois. Le tout donnait un aspect lugubre à l’endroit, on trouvait des plus belles maisons dans les quartiers pauvres de Konoha. Approchant de la résidence, j’ai tourné la tête vers Ka.

« Je veux de la discipline et un langage correcte, Kiyam. Je répète qu’il n’est pas question de le toucher. J’espère que tu avais envisagé cela pendant que tu pensais aux questions à poser… »

Arrivant devant la porte, j’ai appuyé sur le bouton de la sonnette mais celle-ci ne marchait plus. La crasse était vraiment partout. J’ai frappé à la porte avec ma main gantée. Autant la boue et la terre ne me dégout pas. Je trouve cette poussière tout à fait répugnante. Après une petite minute, un homme de grande taille nous ouvrit la porte. Sa voix était rauque formée d’un étrange mélange entre une agressivité contenue et une certaine lassitude.

« Ouai ? »
« Bonjour, je suis l’Hokage Ryo no Hebi. Mon équipe et moi sommes chargés de l’enquête. »
« Des gens sont déjà passés, j’ai rien à dire… »


Il voulait refermer la porte et j’ai du prendre mon courage à deux mains pour l’en empêcher. La main à plat dans la crasse et mon pied dans l’embrasure, je l’ai regardé droit dans les yeux. J’ai clairement faire comprendre que ça ne me plaisait pas d’être là et que je n’accepterai pas son refus de coopérer. Il me regarda un long moment, soutenant mon regard. Après de longues secondes, il lâcha prise et se dirigea vers le salon dans un grognement. J’ai emboité le pas au rustre en invitant mes coéquipiers à me suivre. C’est aussi sale dehors que dedans. Il aurait pu faire des efforts, surtout en étant sous les ordres d’un noble. Le ninja se laissa tomber dans un gros fauteuil et pointa un canapé 3 places certainement plus vieux que la fondation du village. L’invitation à s’asseoir n’était pas des plus avenantes. Je me suis placé derrière le dossier du canapé en secouant négativement la tête. Au même moment, j’ai sortit le bandeau que l’on avait retrouvé sur les lieux et je l’ai présenté à Yoshitoshi.

« Nous ne resterons pas là très longtemps… Reconnaissez-vous ceci ? »
« Ouai, c’est le mien… »

Il n’avait même pas adressé un regard à l’objet, comme s’il n’avait rien à faire d’être reconnu coupable. Cet imbécile commençait à me porter sur le système…


Spoiler:
 

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo Subatshi
Jounin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 18
Age : 32
Date d'inscription : 26/07/2009

Feuille de personnage
Rang: Rang B
Affinité n°1: Raiton
Spécialité n°1: Taijutsu

MessageSujet: Re: Homicide à Konoha [Ryo - Kyo - Ka]   Mer 29 Juil - 18:26

Après avoir fait route vers la batisse du ninja de Kiri, il ne put que constater que le maitre ne traitait pas ses serviteurs de façon convenable. Enfin ce n'était pas à lui de juger les morts. Il laissa l'Hokage faire son travail avant de rentrer à son tour. En voyant le canapé, il hésita une petite seconde, mais préféra s'assoir. Après tout, il se fichait bien d'avoir un peu de poussière agglutiner sur son manteau. Avec un petit soupir, il observa le ninja quand ce dernier admit que c'était son bandeau retrouver sur les lieux du crime, et sans même le regarder. Il inspira un petit coup et sans même lever la tête ou ouvrir les yeux, il commença à poser ses questions en levant un doigt à chaque fois qu'il en posait une.

" Vu que vous ne semblez pas apprécier la visite, je vous propose de faire ça court. Mais je vous conseil de répondre honnêtement pour votre propre bien. Premièrement, Depuis combien de temps êtes vous au service du défunt. Deuxièmement, où étiez vous le soir du meutre. Troisièmement, portez vous votre bandeau en permanance. Si non Quatrièmement, quelqu'un savait il où vous le rangiez. Cinquièmement, pouvez vous préciser la nature des rapports entre le défunt et sa femme. Sixièmement, les rapports entre vous et sa femme. Septièmement, que savez vous au sujet du repas qui à été organiser la semaine dernière pour le défunt. Huitièmement, à t-il reçus une visite hier soir. Neuvièmement, Avez vous eu, pour une raison ou une autre, de la rancune envers le Défunt. Et pour terminer, saviez vous si le défunt avait des ennemis. "

Il rabaissa les bras et leva légèrement la tête, fixant son interlocuteur de son unique oeil un air grave peint sur le visage. En attendant la réponse, il observa très attentivement la pièce à la recherche d'éventuels mouches où moustiques. Après tout on ne sais jamais. Soudain, il repensa à la bombe d'insecticide... Il ne le montrait pas mais plus il y pensait, plus il sentait venir le coup monté. Avant même que le ninja n'est répondu, il fit un petit " Humpf " accompagné d'un demi-sourire... Il releva la tête vers l'hokage et murmura pour éviter que le garde n'entende.

" Maintenant que j'y pense, il faudrait un examen approfondis du corps afin de décelé d'éventuelle trace d'inhalation de produit anti-moustique. Si il est suffisamment concentrer pour tuer un homme, alors le coup de kunai ne serait qu'une bête mise en scène pour brouiller les pistes. "

Il rabaissa sa tête et fixa l'homme gravement... Il attendait ses réponses pour y voir plus clair.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryo no Hebi
Hokage - Admin Associal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 213
Age : 28
Rang : Rokudaime
Date d'inscription : 27/10/2008

Feuille de personnage
Rang: Rang S
Affinité n°1: Suiton
Spécialité n°1: Taijutsu

MessageSujet: Re: Homicide à Konoha [Ryo - Kyo - Ka]   Jeu 30 Juil - 20:24

Le ninja de Kiri montrait un clair désintérêt vis-à-vis de l’enquête en cours. Regardant à peine ses interlocuteurs, il ne semblait pas du tout affecté par la mort de son maitre. En entrant, Kyo alla directement s’asseoir dans le divan miteux et enchaina les questions. De son côté, l’ex-garde du corps se contentait de répondre assez évasivement

« Premièrement, Depuis combien de temps êtes-vous au service du défunt ? »
« Un peu plus d’un an… »
« Deuxièmement, où étiez vous le soir du meurtre ? »
« Minuit c’est ça ? Ici, je dormais… »
« Troisièmement, portez vous votre bandeau en permanence ? »
« Vous me prenez pour un con ? Bien sur que non, je ne le porte jamais. Vous connaissez les rapports tendus entre Konoha et Kiri. »
« Quatrièmement, quelqu'un savait il où vous le rangiez ?»
« Bah il devait bien se douter qu’il était quelque part ici. Il n’est ni caché, ni mit en évidence. »
« Cinquièmement, pouvez vous préciser la nature des rapports entre le défunt et sa femme ? »
« Pas terrible. Mon employeur avait tendance à aller voir ailleurs. Lui et sa femme faisait chambre à part depuis environ 3 mois. Il n’y avait que pendant les réceptions qu’ils se comportaient en couple. »
« Sixièmement, les rapports entre vous et sa femme ? »
« C’est une folle, elle m’accuserait d’avoir tué son chien si elle en avait un… »
« Septièmement, que savez vous au sujet du repas qui à été organiser la semaine dernière pour le défunt ? »
« Non, il n’a participé à aucun repas donné en son honneur. Pas depuis qu’il est revenu à Konoha, il y a un an. »
« Huitièmement, à t-il reçu une visite hier soir ? »

« Haha ! Ouai ! Une belle petite pouliche. C’est peut-être une de vos amies, c’est une ninja. Comment est-ce qu’elle s’appelle encore… Ah ouai, ça me revient. La petite dame s’appelle Akiko Wakya. Quand elle s’est présentée, mon patron m’a congédié. Vous savez pour quoi faire hein ? Hahaha ! »

Yoshitoshi effectua alors un mouvement du bassin très vulgaire mais aussi très équivoque. Il semble que nous avons un nouveau suspect… Personnellement, c’est la première fois que j’entends le nom de cette femme mais on ne peut pas dire que je connais tous mes effectifs par cœur. Je doute qu’elle soit autre chose qu’un Genin. Sauf pour de rares cas, je préfère chercher les membres des mes équipes parmi les supérieurs. Il faudra tout de même que je me renseigne sur cette femme…

« Neuvièmement, Avez vous eu, pour une raison ou une autre, de la rancune envers le Défunt ? »
« Pas vraiment, il m’a sortit de mon trou et maintenant je peux manger à ma faim. Maintenant qu’il est mort, je vais être obligé de retourner à Kiri. »
« Et pour terminer, saviez-vous si le défunt avait des ennemis ? »
« C’était pas un tendre en affaire, je n’ai pas assez de mes dix doigts pour tous les compter. Cela dit, il avait un rival avec qui il se disputait constamment. Un petit maigrichon franchement laid. C’est un autre marchand et mon maitre avait tendance à lui couper l’herbe sous le pied à chaque fois qu’il pouvait. C’est Tadamune Yamada, chef du clan Yamada. »

Décidément, la liste des suspects s’allonge. Voila qu’on se retrouve avec un nouveau gars sur les bras. J’ai peur que si on continue de les interroger, on se retrouve avec une liste plus longue que le bras. Il serra donc impératif d’éliminer les personnes. Je fixais intensivement l’ancien garde du corps quand Kyo me prit en aparté pour me faire part de ce à quoi il pensait. J’ai vraiment du me retenir de rire… Selon lui, Nichiren avait été tué par la bombe anti-moustique. Je l’ai regardé pour savoir s’il était sérieux, ça avait l’air d’être le cas, ce n’est pas un gars qui aime plaisanter de toute manière. C’en était d’autant plus comique.


« Oubliez ça Kyo, les ninjas qui se sont occupés du corps sont des experts en ninjutsu médical. Ils ont bien entendu essayé de trouver toutes sortes de poisons à l’intérieur du corps de la victime. Les causes de la mort sont celles que nous connaissons, un kunai dans le cou. »

Spoiler:
 

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ka Z'Accatto
Anbu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13
Age : 24
Date d'inscription : 23/07/2009

Feuille de personnage
Rang: Rang A
Affinité n°1: Suiton
Spécialité n°1: Genjutsu

MessageSujet: Re: Homicide à Konoha [Ryo - Kyo - Ka]   Jeu 30 Juil - 21:42



    L'Hokage avait été d'une clarté imparable. Seule mon intelligence sera mis à l'épreuve. Pas déçu le moins du monde, j'étais intimement convaincu que je pourrais m'occuper du/des coupables(s). Suivant mes compères à l'extérieur, nous progressions en direction de l'appartement piteux du garde du corps. Une fois rentré à l'intérieur par force d'insister, Kyo enchaina tout de suite les questions - dont plusieurs stupides, soit dit en passant. Il s'était assis sur le canapé, non sans l'avoir méticuleusement observé auparavant. Je commençais à faire un petit tableau dans ma tête, pour être en plus efficace. A chaque question, et à chaque réponse, j'y ajoutais une remarque personnelle. Le temps de service du garde correspondait aux dires du serviteur. Mais pour l'heure du meurtre comment était-il au courant ? Le serviteur avait dit l'avoir trouvé vers 7 heures, alors ça devait être le premier à l'avoir trouvé. Question à retenir pour lui poser, quand mon tour viendra. La question suivante était une absurdité, évidemment qu'il ne gardait pas son bandeau en permanence, sinon ça ferait un an qu'il serait déjà mort, tué de mes propres mains. Par contre la réaction du soldat que de ne pas cacher profondément son bandeau était réellement stupide. N'importe qui qui l'aurait trouvé, aurait pu l'accuser de tous les méfaits possibles. C'est surement bien ce qui s'était passé. Au niveau de l'état du lit, le seul morceau défait s'alignait avec l'affirmation du garde à propos de la dispute entre le mari et la femme, mais cela, le serviteur nous l'avais bien caché. Et l'inimité de cette dernière avec le garde en faisait une suspecte presque trop parfaite. Il faudra aussi poser quelques questions à cette femme. Pourtant, vu le billet sur la commode, on aurait pu penser qu'il serait aller au rendez-vous mais d'après les dires du soldat, il n'est pas allé à aucun repas en son honneur. Alors était-ce pour éviter un piège ou parce qu'il n'avait pas envie d'y aller que l'homme n'y était pas allé, ce qui aurait pas provoqué la colère de l'envoyeur. A revenir la-dessus. Ensuite, il y avait le mystère des trois verres. Le garde avait-il bu pendant son service ou quelqu'un d'autre avait été reçu avant l'arrivée de la femme ? Car si non, cela voudrait dire qu'un intrus s'était invité à la petite réception improvisée. A vérifier aussi. En tout cas le noble n'a pas eu le temps de s'amuser avec la fille, pas sur le lit en tout cas. A propos de la fille, son identité qu'elle avait donné était surement une fausse, mais il faudrait revoir la liste des shinobis, car il était tellement facile de voler un bandeau d'un débutant, qu'elle pouvait bien être un espion. Je laisserais le soin d'éplucher les listes aux deux autres, moi je ne trainais pas avec les jeunes alors que les deux autres avaient les listes et enseignaient aux genins. La question suivante fut une nouvelle fois une stupidité. Oui, bien sur, il allait nous dire qu'il s'était embrouillé avec son maître un jour avant, il a des questions des fois ce Kyo. Le garde est déjà tellement le parfait coupable. D'ailleurs ça me fait penser, comment les nobles ont pu-t-il savoir mon nom ou même ne serait-ce que mon existence ? Il a y surement un complice parmi les nobles. Tiens, il y avait donc un concurrent digne de ce nom parmi ces compères. Le serviteur avait omis de nous le signaler, pourtant il semblait le plus apte à savoir ce genre de chose que le garde. Il faudrait vraiment interroger ce domestique.Et le marchand aussi, mais laissons le temps de finir cet interrogatoire avec ce brave homme.

    Donc voila un petit récapitulatif de la début de séance, mêlée à mes réflexions diverses et variées. Quelle conclusion fallait-il en tirer. Le garde pouvait-il être vraiment stupide au point d'emmener son bandeau ? Ou il avait été payé pour le faire ? A moins qu'il ne se soit fait doublé par quelqu'un d'autre. Ou il est innocent. En tout cas, moi aussi j'avais quelques questions à poser. Dépassant mon compagnon ainsi que l'Hokage, en train de débattre sur la possibilité d'empoisonement avec la bombe à moustique - comme je souriais tout le temps, on ne voyais pas si j'étais vraiment amusée par la remarque ou pas - mais j'étais vraiment impressionné qu'on puisse encore pensé à ce genre de choses. Encore que, c'était à essayer, tiens la prochaine fois, je m'en procurerais une. J'allais prendre une chaise et me mit en face du soldat de Kiri. Retournant la chaise pour m'appuyer sur le dossier, je commença à parler avec lui.

    "Yop, mon ami ! Ne fais pas attention à l'autre, il est un peu excentrique.Alors comme ça, ça fait un an que tu as quitté Kiri ? Comment était le gouvernement là-bas et le nouveau Kage ?"

    Si mon supérieur pensait que je ne faisais que tailler la bavette, en fait je récoltais des informations sur Kiri, tout en détendant plus ou moins l'atmosphère. Je continua la discussion en demandant ce qu'il était là-bas, ce qu'il y faisait. Puis, toujours sur le ton de la conversation, je lui demanda s'il me connaissait. Je lui expliqua que j'étais, moi aussi, un ancien de Kiri et en retour je le questionnait sur ce qu'il savait. Puis reprenant le contrôle, je demanda si quelqu'un était venu boire avec son patron avant qu'il parte ou s'il avait bu un petit coup pendant le service ou si simplement le noble buvait. Tout en me mettant debout, je lui posa la question, comme une confidence, sur ce qu'il pensait du serviteur. Le connaissait-il ? L'appréciait-il ? La plupart de mes questions devait perturber ce brave homme, pendant que je récoltais bon nombre d'informations. Intérieurement toujours, je repassais les indices trouvés. Le miroir. Le billet. L'heure de la mort. Encore trois questions à poser, au moins. Relancer discussion pays natal, je demanda si le peuple appréciait sa situation, s'il ne grondait pas trop. Profitant d'une pause du soldat, j'en profita pour demander s'il avait vu miroir chez son maître. Pour ne pas m'entrainer sur les questions principales, je continuais en lui faisant remarquer que c'était pas très intelligent de ne pas avoir mieux caché son bandeau, regarde, lui dis-je, où ça te mène. Puis, d'un clin d'oeil, je lui dis que je pourrais donner mon soutien pour qu'il ne lui arrive rien, comme l'exil ou la mort, si en échange il m'aidait. Et puis, d'un ton banal, je demanda s'il savait si son maître avait refusé de venir à un repas avec quelqu'un récemment. Puisque j'avais clairement annoncé mes intentions, plus besoin de m'embêter à parler vie sociale. Donc j'embraya sur la possibilité que la femme de son feu-patron aurait pu vouloir le voir disparaître d'une façon ou d'une autre. Et maintenant, la question délicate.

    "Oh, tu sais, le vieux est mort à 5 heures, ce matin, tu ne savais pas ?

    En fait, cette question était destinée à voir si le garde était tout simplement stupide et avait donné une heure pour se mettre sur le devant de la scène, ou s'il avait appris par un moyen détourné, comme le meurtrier par exemple. Et voilà, j'avais terminé de reprendre les questions foireuses de mon camarade. J'avais bien d'autres questions, mais j'attendais la réaction de mes compères. Revenant vers l'Hokage, j'eus la petite impression qu'il voulait me dire quelque chose au sujet de la sauvegarde de l'homme, je lui répliqua je le lui expliquerais plus en détails plus tard. Comme si j'allais sauver cet homme. Je tuerais une petite fille, si je le devais, alors je n'allais surement pas le sauver. Il n'avait rein à faire ici, en plus. Saleté de réfugié. Ca aurait arrangé tout le monde s'il était resté là où il était.

    Spoiler:
     


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryo no Hebi
Hokage - Admin Associal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 213
Age : 28
Rang : Rokudaime
Date d'inscription : 27/10/2008

Feuille de personnage
Rang: Rang S
Affinité n°1: Suiton
Spécialité n°1: Taijutsu

MessageSujet: Re: Homicide à Konoha [Ryo - Kyo - Ka]   Ven 31 Juil - 14:02

Spoiler:
 

Pendant que nous parlions de la fameuse bombe anti-moustique, elle ferra bien rire quand je la raconterais celle là, Ka attrapa une chaise pour la mettre à l’envers et s’assoir dessus. Appuyé contre le dossier, il faisait face au suspect potentiel. Avant de commencer l’interrogatoire proprement dit, il essaya de détendre l’atmosphère. Ca n’a pas eut l’effet escompté sur le vieux ninja endurcit…

« Yop, mon ami ! Ne fais pas attention à l'autre, il est un peu excentrique. Alors comme ça, ça fait un an que tu as quitté Kiri ? Comment était le gouvernement là-bas et le nouveau Kage ? »
« N’essayes pas de me prendre pour un con avec ces questions de merde, ça n’a rien à voir avec l’histoire qui nous occupe. J’ai certainement du supporter plus d’interrogatoires qu’un nabot dans ton genre. Arrêtes de tourner autour du pot, j’ai pas que ça à faire. »

Le ninja refusa alors de répondre à toutes les autres questions concernant son village natale et à celle qui consistait à savoir s’il connaissait Ka, il secoua négativement la tête. Quand mon coéquipier lui annonça qu’il était lui aussi un ancien de Kiri, Yoshitoshi broncha à peine. En fait, il montrait clairement par son attitude qu’il n’avait vraiment rien à faire de la vie de Ka. Dès que celui-ci recommença à parler de l’affaire, l’ex-garde du corps se montra plus coopératif.

« Est-ce que quelqu’un était venu boire avec ton patron avant que tu partes ou est-ce que tu bois pendant le service ? Ton maitre aimait peut-être l’alcool. »
« Hier soir j’ai vu personne, pourtant je l’ai collé toute la journée. Personnellement, je ne suis jamais contre une petite binouze mais mon ancien patron n’aimait pas beaucoup partager ses grands crus. Je dois bien avouer qu’il buvait régulièrement mais pas au point de perdre le contrôle de lui-même. »
« Qu’est-ce que tu penses du serviteur ? »
« Je l’aime pas, il me snoob sans arrêt, comme s’il valait mieux que moi. Ca avait le don de me mettre en rogne. »


Quand Ka recommença à parler de Kiri, Yoshitoshi se referma complètement en l’ignorant à nouveau. Il allait même jusqu’à regarder Kyo et moi en faisant des compliments sur nos tenues et nos armes. Il reporta ensuite son regard sur la personne qui l’interrogeait. Il marqua un temps d’arrêt en l’incitant à poursuivre sur le sujet initial.

« As-tu vu un miroir chez ton maitre. »
« Ouai, une antiquité cassée de partout, j’ai jamais comprit pourquoi il gardait ce truc déglingué. »
« Ce n’était pas très malin de ne pas cacher convenablement ton bandeau, regardes où ça te mène ! Ecoutes, je veux bien t’apporter mon soutient pour t’éviter l’exil ou la mort. »
« Tu te prends pour ma mère ou quoi ?! J’en ai rien à foutre de ta pitié, je saurais me débrouiller seul ! »
« Ton maitre a-t-il refusé une invitation récemment ? »
« Non, il n’a refusé aucune invitation, pas que je sache en tout cas. »
« Oh, tu sais, le vieux est mort à 5 heures, ce matin, tu ne savais pas ? »
« C’est pas ce que vos danseuses m’ont dit… »


En effet, le ninja avait déjà évoqué le fait que d’autres ninjas de Konoha étaient passés avant nous. Surement des zélés qui enquêtent en « freelance » sur l’affaire pour en retirer les lauriers s’ils découvraient le pot-aux-roses…


Spoiler:
 

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ka Z'Accatto
Anbu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13
Age : 24
Date d'inscription : 23/07/2009

Feuille de personnage
Rang: Rang A
Affinité n°1: Suiton
Spécialité n°1: Genjutsu

MessageSujet: Re: Homicide à Konoha [Ryo - Kyo - Ka]   Ven 31 Juil - 14:28

    Stupides freelancers. Ils allaient tout faire capoter l'enquête. Ils allaient passer un sale quart d'heure si on leur tombe dessus. Enfin, il restait la possibilité que ça ne soit qu'un leurre de la part du vieux brigand qu'est ce garde. A vérifier. En tout cas, celui-là n'avait jamais vraiment eu d'interrogatoires à subir. Mais, je m'occuperais de lui plus tard. Bon, les points importants des ces réponses. Lui et le serviteur n'allaient pas bien ensemble, comme il n'allait pas bien avec sa maitresse. Il faudra demander quels étaient les ses liens avec son maitre à la veuve. Ensuite, le miroir ne serait qu'un vestige du passé et non pas une pièce à convictions, mais toujours à faire confirmer par la femme. Et enfin, ce que je soupçonnais était donc bien juste, quelqu'un est arrivé soit après la mort du noble, soit pour tuer le noble, à cause des trois verres de champagnes sales. Mais quoique je trouve, il y avait toujours une inconnue devant deux possibilités. Sacrée affaire, j'avais bien envie de coincer le coupable maintenant. Enfin, les coupables car j'avais plusieurs preuves m'indiquant au moins deux complices. Revenant dans le monde présent, je me rendit compte qu'il fallait couper court aux idées de ce brave homme. Et c'est avec un sourire malsain et sadique que je me retourna vers lui et continua notre petite discussion.

    "Tu sais, ce n'est pas bien dur de subir moins que toi, je ne suis pas aussi mauvais que toi pour me laisser attraper. Par contre, j'ai du largement diriger plus d'interrogatoires que tu n'en a subi. Et ça, ce n'est que de la parlote, tu ne serais pas sous protection des nobles, tu serais déjà en train de me raconter tous les détails de ta vie, huhu. Ca, c'est fait, ensuite, je ne tourne jamais autour du pot, je veux mes réponses sur Kiri. Et une dernière chose. Tout le monde à Kiri, a part ceux qui ont moins de 10 ans et encore les rumeurs vont bon train là-bas, me connait, et tu n'échappe pas à la règle. Je suis le dernier élève de Z'Accatto !"


    Spoiler:
     

    Voilà, les pendules avaient été remises à l'heure. Tu parles d'un interrogatoire, c'est plus un RTL- Raconte Ta Life - qu'autre chose. Un vrai, quand on a le droit d'inciter gentiment l'ami pour qu'il parle plus facilement. Là, même le plus faible de mes genjutsus étaient interdits. Enfin, de toute façon, il allait partir de Konoha, et comme il est parti de Kiri pour rejoindre un village, bien que pas ennemi direct, mais avec lequel Kiri ne s'entend pas pour le mieux; le garde sera donc considéré comme un Nuke-nin, et là, je pourrais m'amuser un peu. Oh, juste à l'idée d'y penser j'en rigolais d'aise d'avance. Un rire mauvais sorti de ma bouche provoquant l'étonnement de tous. Bon, j'avais mes questions à poser, et si je ne me dépêchais pas, Ryo allait encore râler. Bon, passons en revue les prochaines questions. je voulais des réponses sur Kiri. Mais le plus important pour l'instant; c'était l'enquête. Alors les voici les voila. Pour la première, je lui demanda si les ninjas de ce matin avaient donné leur nom. Surement des faux, mais on ne sait jamais. Deuxièmement, je le questionna sur le sujet de la mésentente des mariés, s'il savait la moindre chose à ce propos, il serait bien aviser de sa part que de nous le raconter. Troisièmement, est-ce que le concurrent commercial du noble aurait réellement intérêt à le voir disparaitre, et en serait-il capable ?
    Pour la question suivante et dernière, je lui demanda si son maître avait l'air anxieux, angoissé par quelque chose ces deux dernières semaines.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryo no Hebi
Hokage - Admin Associal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 213
Age : 28
Rang : Rokudaime
Date d'inscription : 27/10/2008

Feuille de personnage
Rang: Rang S
Affinité n°1: Suiton
Spécialité n°1: Taijutsu

MessageSujet: Re: Homicide à Konoha [Ryo - Kyo - Ka]   Sam 1 Aoû - 20:44

Plus j’observais les deux hommes, plus je me disais que Ka ne s’y prenait pas de la bonne manière avec lui. L’intimidation n’avait visiblement aucun effet sur lui. Si un Hyuga paranoïaque et radin a prit la peine d’engager cet homme, c’est qu’il ne doit pas être n’importe qui. J’estimais que l’ex-garde du corps à facilement atteint la quarantaine, ce qui lui laisse un avantage indéniable sur Ka. Pendant qu’il lui parlait, Yoshitoshi se leva d’un coup en déchirant sa tunique. Son torse puissant et musclé était couvert de cicatrices. Je n’avais jamais vu ça. Même s’il parle comme un campagnard, cet homme est clairement un cran au dessus de Ka. La flamme sadique des assassins brillait à nouveau dans ses yeux et un sourire dément lui déformait le visage. Tout ce que disait mon coéquipier ne l’atteignait pas, même au moment où il évoqua son ancien maitre. Il approcha son visage puant près de celui de son interlocuteur.

« Un minable dans ton genre ne me fait pas peur. Z’Accatto ou pas Z’Accatto, je n’en ai rien à faire. Tu as peut-être eut un maitre connu mais si je te disais Yagura ça te dis quelque chose ? Bête question, bien sur que tu as connu Yondaime ! Celui à cause de qui tout le monde à peur de Kiri, celui qui a instauré le terrible examen qui fait qu’aujourd’hui encore, ce village est appelé « le village de la brume ensanglantée ». Tu as fait plus d’interrogatoires que je n’en ai subit ? Ne sois pas prétentieux minus… Barrez-vous de chez moi !»


Yoshitoshi alla dans sa cuisine pour faire je ne sais quoi. De mon coté, j’ai posé la sur l’épaule de Ka pour lui dire que l’interrogatoire était terminé. On n’obtiendrait rien de bon de lui. Pas après l’avoir vexé comme ça. De plus nous avons eut deux nouveaux suspects. S’il est coupable, on arrivera à le prouver. Nous sommes trois têtes bien remplies qui réfléchissons sur ce problème. Même si le ou les assassins ont bien joués leur coup pour ne pas se faire repérer, ils ont laissés trop d’indices.

M’assurant que mes deux coéquipier me suivaient, nous sommes sortit de la petite maison. Comme nous devions encore faire des recherches sur la mystérieuse ninja et l’autre marchand, nous n’avions qu’une seule destination possible, la demeure de Fujiko Hyuga. En chemin nous avons croisé avons croisé l’un des ninjas que j’ai affecté à la surveillance. Je me suis approché de lui en inclinant respectueusement la tête pour le saluer.

« Bonjour, je veux que vous fassiez des recherches sur Akiko Wakya et Tadamune Yamada. Venez me donner tout ce que vous avez à la résidence de Fujiko Hyuga dans trente minutes. Si jamais nous ne sommes pas encore sortit de chez elle, attendez-nous. »

Le shinobi opina de chef et s’est éclipsé rapidement. Nous avons donc reprit notre marche. Comme nous avions du temps, j’en ai profité pour leur demander les conclusions qu’ils avaient tirées de cet entretien. J’ai écouté attentivement tout ce qu’il me disait. C’est important pour moi de connaitre leur avis sur cette affaire. C’est aussi important pour eux de remettre leurs idées en place.

Nous sommes finalement arrivés à destination. C’était vraiment l’opposé de la maison précédente. Des pots remplis de fleurs colorées et très bien entretenues ornaient les appuis de fenêtre, les entrées de portes et les allées. Les murs blancs étaient d’une pureté sans précédent, à tel point que j’ai eut peur d’y laisser des traces de doigt si j’y touchais… La porte était quant à elle en bois vernis. De très bonne qualités à mon avis, même si on ne peut pas dire que je m’y connaisse vraiment en ébénisterie. J’ai frappé à la porte et la dame est venue nous ouvrir tout de suite. Fujiko était très belle. Approximativement 1 mètre 60 avec une taille de guêpe à faire rêver plus d’un homme. Si je peux me permettre, elle a vraiment toutes les formes où il faut. Ca me dégoute qu’une si belle fleur ait été mariée avec ce gros porc qui a été assassiné. Elle donne l’impression d’avoir une trentaine d’années mais à mon avis, elle en possède une dizaine de plus.

« Oui ? »
« Bonjour, excusez-nous de vous déranger, nous sommes ici au sujet de votre mari… »
« Entrez Hokage, je vous attendais. »

La dame adressa un regard à Ka et Kyo avant d’ouvrir grand la porte et de nous montrer son salon. Elle nous pria de nous asseoir pendant qu’elle allait chercher du thé à sa cuisine. Elle revint avec son service préparé sur un plateau d’argent. Elle nous servit une tasse à chacun et s’assit en face de nous. Elle semblait néanmoins très stressée mais qui ne le serait pas après un évènement pareil ? Fujiko portait une longue robe noire légèrement décoltée qui mettait en valeur sa silhouette et faisait ressortir ses cheveux blonds coupés au carré.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Homicide à Konoha [Ryo - Kyo - Ka]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Homicide à Konoha [Ryo - Kyo - Ka]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreams Of Shinobis :: Konoha No Kuni :: Le village-
Sauter vers: